Explorez par catégorie

Production de contenu éditorial dans votre plan stratégique SEO (1ère partie)


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 14 Avril 2017 à 06:54

La stratégie de contenu SEO, c'est un plan dressé pour planifier la production et la diffusion de votre contenu.

En SEO, elle permet de générer un trafic de qualité. Elle établit les démarches à suivre pour tester et cibler les contenus web. Sa mise en place nécessite des techniques et des outils.

Actuellement, des techniques, des outils gratuits, plus performants et faciles à utiliser ont été conçus pour bien définir les indicateurs de performance d'une manière précise, quels que soient les sites : site commercial ou site éditorial.

Après la mise en ligne de votre site Web, une étude de son audience et de son efficacité est essentielle pour améliorer sa qualité, une amélioration qui correspond essentiellement aux attentes des internautes et des visiteurs.

 

Quels sont les indicateurs de performance d'un site web ?

Tout d’abord, le nombre de visiteurs ayant visité votre site au cours d’une période donnée. On définit les visites uniques comme étant la totalité des différents internautes qui consultent votre Web sur une période bien définie. Le nombre de visites classiques, quant à lui, correspond au nombre de fois qu'un visiteur a fréquenté votre plate-forme pendant cette même période ; dans ces cas, l'IP du visiteur est utilisé pour déterminer ces chiffres.

Non seulement le nombre de pages vues fournit la quantité de pages ouvertes et chargées par le visiteur, mais de plus, il évalue l'intérêt de l'internaute à votre site.

Une analyse basée principalement sur le nombre de nouveaux visiteurs pendant une période bien déterminée pourrait se faire afin d’observer et d’examiner la variation du nombre de visiteurs uniques.

Si vous avez un site commercial, il sera de votre intérêt de connaître la fréquence des visites de vos acheteurs ou de vos clients. Plus, le montant moyen des commandes réalisées par vos clients sera en hausse, plus votre page Web sera considérée comme efficace.

Il est facile d'apprendre si vos internautes s'intéressent ou non à votre page web, en examinant le temps passé par visite. Un visiteur peut être classé comme « non intéressé » pour une visite de moins d'une minute.

Une autre manière d'évaluer de l'intérêt que les internautes portent à votre site consiste à mettre en exergue le taux de rebond ou le pourcentage de visiteurs entrant sur votre site et le quittant rapidement. Plus le taux de rebond est important, plus le public n'est pas satisfait des informations qu'ils souhaitent trouver précipitamment ; en effet, des actions correctives doivent être prises en compte.

En mesurant le taux de conversion ou le rapport entre les individus ayant réalisé une action de recherche (un achat, une demande de devis, une inscription) et le nombre total de visiteurs, vous pouvez être informés de l'efficacité de votre site.

Actuellement, le « Google Analytics » est l'outil le plus utilisé pour vérifier les indicateurs de performance d'un site web, associé à un compte Adwords, il fournit des informations très précises ainsi que des statistiques sur les données énumérées précédemment.

Présentation Google Analytics

Présentation Google Analytics

Présentation Google Analytics

Présentation Google Analytics

L'e-réputation, sur Internet ou en ligne se définit comme étant une perception des internautes (clients, médias, concurrents...) sur votre entreprise ou sur votre marque ; elle dépend autrement des flux d'informations que les visiteurs aperçoivent sur le net. C'est une sorte de représentation issue des informations fournies par l'organisation elle-même ou via un environnement de réputation, on dit par ceci les blogueurs, les internautes, les clients, les fournisseurs, les fans qui s'expriment sur les réseaux sociaux, les médias participatifs, les forums, les plates-formes how-to, les avis consommateurs, les blogs... Le suivi de l'e-réputation, qui se base sur les mesures quantitatives et qualitatives de la popularité d'une entreprise, dépend des facteurs comme les tendances de recherche, les critiques, etc.

 

Quels sont les outils utilisés pour maintenir cette réputation en ligne ?

Les moteurs de recherche classique comme Yahoo, Google ou bing qui fournissent des informations textuelles, des vidéos et des images constituent pour une entreprise la première approche pour gérer l'e-réputation ; ils permettent d'accéder facilement à son propre site Internet en tapant son nom dans la barre de recherche.

Grâce aux moteurs de forums de discussion comme le BoadReader, le boardtracker, l'Omgili, vous pouvez suivre les informations sur les forums, les « topics » et les « posts ». Ils donnent les avis des clients sur les services, les produits ou les marques.

moteurs de recherche

moteurs de recherche

moteurs de recherche

Les moteurs de blog et de suivi des commentaires (blog Pulse, Icerocket, Veooz ou Twitter Search) effectuent des recherches rapides sur des thèmes spécifiques dans les blogs. L'entreprise peut en profiter et des décisions appropriées pourront être prises au cas où les problèmes apparaitraient.

Pour accéder à des informations actualisées ou encore à la production de contenu éditorial relatif aux mots-clés correspondants, vous pouvez faire usage des moteurs d'actualités tels que le Google Actualités, le Yahoo Actualités et le Bing Actualités.

Les moteurs de blog et de suivi des commentaires

Google Content Experiments, le remplaçant du Google Website Optimizer

L’abandon du « Website Optimizer » mettait fin au test multi-variable ou AB test, lequel permet de savoir laquelle des variantes d'une page est la plus appréciée par les internautes en termes de conversions, celle qui a le taux de conversion le plus élevé est considérée comme la plus estimée par les visiteurs. Google Website Optimizer est remplacé par Google Content Experiments (une nouvelle fonctionnalité de Google analytics). Cette nouvelle fonctionnalité se trouve insérer dans le Google Analytics : menu comportement, sous-menu tests (experiments en anglais).

Google Content Experiments

Le sondage en ligne a pour objectif de récolter les opinions des internautes ou des visiteurs d'un site, lesquelles sont recueillies via un formulaire diffusé sur la page d'accueil ou à un autre endroit le plus fréquenté de la plate-forme. Pour le processus automatisé, les données recueillies peuvent être représentées sous forme de graphiques.

La précision des questions de même que la longueur du questionnaire constituent les facteurs déterminants pour la réussite d'un sondage. Les résultats obtenus apportent plus d'informations sur les contenus qui intéressent le public, sur les avis des visiteurs, sur les principales raisons des visites... Pour créer un sondage en ligne, il est primordial de déterminer les cibles : une large représentation d'individus sur n'importe quel sujet en vue de choisir le groupe le plus représentatif de la population, un public ou une clientèle cible. Le sondage qui vise à améliorer le service clientèle est un autre type, ceci s'appuie sur l'appréciation de la clientèle de l'entreprise.

 

De nombreuses solutions sont proposées pour permettre de sonder les avis du public sur les services, les produits ou encore sur la publicité qu'on souhaiterait présenter ; celles-ci s’effectuent très rapidement et très intelligemment. Plusieurs sites intègrent la création, la diffusion et l'analyse du sondage avec des innombrables modèles de questions multilingues, stockées dans une bibliothèque.

Les solutions de sondage en ligne
Source : compte LIMESURVEY de l'auteur du texte

Les solutions de sondage en ligne
Source : compte LIMESURVEY de l'auteur du texte

Les solutions de sondage en ligne
Source : compte LIMESURVEY de l'auteur du texte

Les solutions de sondage en ligne
Source : compte LIMESURVEY de l'auteur du texte

Les solutions de sondage en ligne
Source : compte LIMESURVEY de l'auteur du texte

Les solutions de sondage en ligne
Source : compte LIMESURVEY de l'auteur du texte

L'objectif de cette étude consiste à améliorer le site afin de mieux le positionner dans les moteurs de recherche. Elle est axée sur les éventuels concurrents ; essentiellement sur leurs qualités et leurs défauts, et ce, pour mieux saisir les opportunités.

Le processus comprend l'identification des meilleurs concurrents, dépendamment des mots-clés qui conviennent à votre secteur d'activité ainsi que l'analyse de leurs points forts et leurs points faibles.

Ce genre de diagnostic met en évidence les raisons pour lesquelles les sites des concurrents sont meilleurs que le vôtre dans les résultats des moteurs et d'en déduire les actions à entreprendre pour augmenter sa visibilité. Selon les différents choix des mots-clés relatifs à votre activité, il sera facile de déterminer lesquels permettraient de mieux se positionner plus rapidement dans les meilleurs rangs et de définir lesquels exigent plus d'effort.

Actuellement, la matrice SWOT est considérée comme l'outil précieux pour le sondage. Non seulement, elle propose les solutions aux problèmes, mais en plus, elle tient compte les impacts de l'environnement dans lequel se trouve votre entreprise ou vos concurrents directs ou indirects.

La matrice SWOT montre quatre facteurs : S comme Strenght ou forces, W ou Weakness ou faiblesses, O opportunities, opportunités en français et finalement T pour threats qui signifie menaces.

L’étude de la concurrence
Source : Managementvisuel.fr

Pour que votre matrice apporte plus de succès sur votre sondage, il est conseillé d'une part de rassembler les individus, responsables directs du projet pour que les quatre facteurs soient remplis exhaustivement et d'autre part de suivre à la lettre les étapes requises pour construire ces facteurs.

Les forces présentent les points forts internes à partir desquels on peut construire l'avenir. Les faiblesses internes, contrairement aux forces, nécessitent des améliorations. Tandis que les opportunités, externes à votre entreprise, définissent les facteurs dont on peut mettre à profit. Dernièrement, les menaces qui constituent les obstacles et freinent l'évolution du projet.

Il s'agit d'un document de référence conçus unanimement par l'entreprise et le prestataire externe du projet et qui fournit les précisions et les explications concernant les prestations (services ou produits). De plus, il contient les informations appropriées sur les prestations attendues, la qualité demandée et la méthode de travail.

 

Le cahier des charges offre au prestataire toutes les illustrations, le contexte et les buts du projet en intégralité : trois points essentiels qui évitent d'éloigner les raisons d'être de votre site et de sa finalité.

Quels sont les objectifs du cahier des charges

 

Il est recommandé de présenter à l'agence le projet en fournissant les informations complètes sur le secteur d'activités, les produits, les concurrents et les résultats attendus. Il faut souligner les finalités du site et les outils mis en œuvre pour évaluer la performance.

D'autres éclaircissements sur les études et sur les audits qui sont achevés ou qui seront réalisés dans le futur méritent d'être énoncés clairement dans le cahier des charges. En outre, il importe d'apporter des explications et des précisions sur le déploiement de votre projet de même que sur les intervenants et les collaborateurs.

 

Le zoning de votre page fait partie des éléments qui contribuent à structurer votre site : ceci contient le logo, les contacts, les informations légales, les blocs incluant l'accueil, les fiches produits, les questionnaires et le sondage. Si votre Web est conçu et géré par un hébergeur web, vous n'oublierez pas de citer son nom.

La description de la structure du site
Source : clever-age.com

La description de la structure du site
Source : slideshare.net/christophe1254/it-du-producteur-de-contenus-web-version-07

Décrire l'interface d'administration du site ou back office (e-mailing, champs personnalisés...). À propos des fonctionnalités d'utilisation front office (réseaux sociaux, galeries photos...), elles améliorent les participations du public. Ces fonctionnalités optimisent les interfaces de visite de la plate-forme collective comme les réseaux sociaux.

La description de la structure du site
Source : http://ventsolaire.net/article/Fonctionnement-d-un-site-web

Pour chaque projet, quels sont les besoins ou les exigences en éléments graphiques, en termes de web marketing, en conseils, en formations, en élaboration de contenus et en statistique ?

 

Pour créer un site e-commerce qui assure la vente en ligne et la gestion des clients, il faudra décrire les particularités de votre boutique en ligne, lesquelles sont basées sur les gammes de produits vendus, les techniques de référencements, les couleurs spécifiques attirantes, les procédés de commande, l’hébergement… Il ne faut pas oublier de mettre en place le service de suivi de livraison. Le projet ne s’appuie pas uniquement sur la conception du site, il faut tenir compte également de la rédaction des conditions générales de vente et de sa maintenance.

Un cahier des charges selon la nature de son projet
Source : http://creersonecommerce.fr/creation-e-commerce-agence-web.html

Un site vitrine présente les informations sur les activités d'une entreprise. Pour le cahier des charges lié à la création de ce type de site et dans lequel se trouvent les processus pour sa conception, il faut prévoir l'interface administrable à partir duquel il est possible de modifier son contenu textuel ou son contenu graphique et de concevoir des nouvelles pages.

Un cahier des charges selon la nature de son projet
Source : http://www.sitti.fr/page/creation-site-internet-vitrine

Quels que soient les sites internet, il faut concevoir votre identité visuelle qui se base généralement sur les éléments suivants : le logo, les couleurs et les polices, rassembler toutes les informations indispensables pour la réussite de votre site : les caractéristiques et les étendues des services ou des produits ainsi que les cibles, les contenus et les visuels à mettre en ligne, l'hébergement et le référencement, les options linguistiques et les mises à jour.

Un cahier des charges selon la nature de son projet

Le document qui décrit le processus de production est constitué de trois axes prioritaires : la synthèse des parties assumées par chaque intervenant, les interactions entre le processus et les responsabilités des coopérants et dernièrement les détails. Une représentation schématique est conseillée dans le but que le déroulement des flux en question soit facile à comprendre.

Plusieurs solutions existent de façon à rédiger un contenu de qualité, entre autres l'achat de contenu ou bien la rédaction par vous-même ou par votre entreprise, cette dernière est la plus efficace puisque vous cherchez et découvrez vous-même les contenus en mobilisant tous les responsables de votre entreprise (responsable du site, responsable du marketing, responsable SEO, rédacteurs), c'est un engagement qui vise à impliquer l'entreprise dans son intégralité, lequel passe en premier lieu par l'accord et la prise de responsabilité des dirigeants qui doivent être persuadés que la génération de chiffre d'affaires s'appuie de plus sur la production de contenu web de qualité.

En deuxième lieu, c'est l'implication du reste de l'entreprise, quel que soit le niveau hiérarchique sur les biens fondés du projet, et cela à travers des démarches de communication interne, afin d'encourager et de conscientiser le personnel. A ce propos, des outils comme une boite à idée ou un mail sont à la disposition de chacun pour exprimer ses visions ou pour formuler ses articles.

Le processus de production de contenu

C'est quoi le Brainstorming ?

C'est une méthode de résolution d'un problème. Pratiquement, il s'agit de trouver des réponses aux nombreuses interrogations, lesquelles apportent des solutions convenables aux problématiques.

SEO et Brainstorming
Source : http://www.commentprogresser.com/outilbrainstorming.html

La recherche d'idées s'effectue en deux temps : en divergence et en convergence. En premiers temps, ou temps d'ouverture aux idées, la pensée divergente met en valeur la création et l'imagination, et ce, en stimulant le groupe à trouver plus d'idées dans une durée minimale. Perfectionner les idées exprimées tout en tenant compte des réflexions des autres pour mieux associer celles de chaque membre. En deuxième temps ou temps de sélection des idées, la pensée critique apporte des solutions nouvelles, plus pragmatiques, pouvant être fondamentales à la situation vécue.

SEO et Brainstorming
Source : http://image.slidesharecdn.com/crativit-thorieetpratiques-130510145631-phpapp01/95/crativit-thorie-et-pratiques-21-638.jpg?cb=1384717167

 

Quel est le rapport avec le SEO ?

Le Brainstorming tachera de trouver des résultats tangibles aux problèmes liés aux critères de positionnement. Cette méthode est essentielle pour le référencement bien qu'on néglige parfois la puissance de la technique du Brainstorming. 

Quel est le rapport avec le SEO
Source : http://image.slidesharecdn.com/seo-camp-nantes-sem-bons-mots-141113080004-conversion-gate02/95/seo-camp-day-analyse-conversationnelle-6-638.jpg?cb=1415887402

Pour que celle-ci crée ses effets, d'une part, il convient d'inviter chaque participant à exprimer ses opinions en l'absence de réserve ou sans la moindre réticence et d'autre part, réexaminer les idées reçues sous un angle plus rationnel avec des chiffres à l’appui : statistiques, nombre de visiteurs, coûts…

 

La méthode QQOQCP au service du Brainstorming

Il s'agit de dresser toutes les questions sujettes à un problème, celles-ci en vue de cerner le périmètre pour une éventuelle démarche de résolution de problème. Cette méthode permet en plus d'avoir une idée et une compréhension des réalités. Chaque réponse est en quelque sorte un compromis entre le brut du problème et l'effet à produire.

Avec cette méthode, le problème est facilement identifiable. On utilise la QQOQCP d'un côté à la première étape de la résolution au cours de laquelle chaque participant détermine précisément le problème et de l'autre côté pour rendre facile la formulation de celui-ci. C'est un bon outil à la disposition de l'animateur pour déjouer la tendance selon laquelle chaque intervenant tend à saisir la nature du problème à sa propre perception.

La méthode QQOQCP
Source : http://www.biggerplate.com/mindmaps/SRdfqIB0/qqoqcp


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire