Vous cherchez quelque chose ?

Comment la FIFA adopte les objets connectés pour la coupe du monde


La nouvelle technologie va-t-elle réussir à produire les effets escomptés dans le monde du football ? Telle est le cœur de la discussion actuellement pour cette coupe du monde FIFA 2018 en Russie. 

Les objets connectés de la coupe du monde de Fifa Russie 2018

Si certains pensent que c’est une manière de réduire les injustices causées par les erreurs d’arbitrage. D’autres pensent que cela pourrait ruiner le charme du jeu. Victime d’une mauvaise décision d’arbitrage lors de la Coupe du Monde 2010, quand un but de Frank Lampard a été refusé, les Anglais sont les premiers à adopter les objets connectés dans le monde du sport.

Une erreur d’arbitrage comme un but refusé pourrait porter préjudice et détruire le plaisir de regarder un match, beaucoup plus que le charme d’un match de football ruiné avec la technologie des objets connectés. Solliciter des meilleurs arbitres n’est pas une solution très innovante. Même les meilleurs des meilleurs peuvent commettre des erreurs comme on avait vue sur des rediffusions sur YouTube. À cause de ces injustices, l’utilisation des technologies avancées dans le sport est devenue impérative. Divers outils technologiques sont déployés lors du coup d’envoi de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 en Russie. Ces objets connectés seront utiles tant pour les arbitres que pour les équipes. Ils seront utilisés comme des soutiens supplémentaires pour les arbitres et comme des sources d’informations pour les équipes.

Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe du Monde du football, les innovations technologiques prennent une place prépondérante. L’utilisation de VAR ou la Video Assistant Referee lors du tournoi est la preuve que les objets connectés commencent à avoir de l’importance. Ce système est destiné à aider les arbitres dans la prise de décision sur les buts marqués ou non, les cartons rouges, les pénalités et aussi les fausses identités. Des décisions très importantes qui font souvent l’objet d’une interprétation pouvant coûter plusieurs millions de dollars. Depuis l’utilisation de Hawk-Eye et Goal Ref qui sont des technologies de ligne adoptées pour vérifier si la balle a franchi la ligne de but ou non, l’utilisation de la technologie pour le Football d’aujourd’hui et de demain est inévitable.

Il y a deux possibilités de cas. Il est possible que ce soit le VAR qui informe l’arbitre qu’un incident s’est produit quelque part. Il y a aussi des cas où c’est l’arbitre qui demande de l’aide au VAR. C’est cette action qui déclenche la suite. Une fois l’incident identifié, le VAR examine la vidéo et fournit des conseils à l’arbitre. À l’issue des informations et des conseils fournis par le VAR, l’arbitre tranche et donne la décision finale. Toutefois, il peut aussi décider de revoir la séquence vidéo sur la ligne de touche par exemple et prendre sa propre décision. Ce nouveau système était utilisé pour la première fois lors du FA Cup en Angleterre. La Coupe de Monde reste quand même le premier test. Les résultats définiront ensuite l’avenir d’une nouvelle ère technologique dans le monde du football. La FIFA confirme que le VAR sera un outil supplémentaire visant à corriger les erreurs tellement évidentes et les décisions mal prises. Les possibilités sont énormes, le VAR a un avenir prometteur, attendant les résultats.

Une technologie qui est devenue un élément crucial pour générer des expériences innovantes, la technologie de l’Internet des objets ou IoT commence à avoir une place importance dans le monde moderne. Pour le monde du sport cette nouvelle révolution va apporter une ère nouvelle pour les joueurs, les entraîneurs, les organisateurs d’événements voire même les supporters. L’apprentissage automatique suivi d’une intelligence artificielle pourrait réduire à zéro les erreurs d’arbitrage. Zéro erreur d’arbitrage, plus aucune omission ou des erreurs de ligne de but, tel est le rêve de tout le monde.

La technologie de la balle intelligente d’Adidas va même plus loin dans ce système des objets connectés. Les joueurs peuvent instantanément avoir une rétroaction sur sa façon de frapper la balle. Ce sont des capteurs liés à des plateformes IoT qui assurent l’interaction. Des capteurs collectent les données et la plateforme assure le traitement en temps réel. Les arbitres sont notifiés à chaque anomalie ou quand il y a des actions nécessitant son intervention. Toutes ses actions peuvent se passer sans que le match soit interrompu. La plateforme IoT peut aussi stocker une grande quantité de données détaillées fournissant des statistiques exactes qui peuvent être utiles à la fin du match.

Un phénomène très répandu de nos jours, l’IoT commence à faire ses preuves dans le monde du football. Avec les buts et buts par exemple, les capteurs dans la balle vont montrer si la balle a franchi la ligne du but ou non. Même cas pour le Offsides, les capteurs dans les chaussures des joueurs vont justifier la position de hors-jeu ou non. Selon ces quelques exemples, les capteurs auront pour objectif de rendre le football plus sûr et plus crédible avec moins de victimes. L’utilisation des capteurs peut être élargie allant jusqu’à la gestion des spectateurs et aussi la prévention des tragédies.

L’arrivée des nouvelles technologies va certainement changer la conception du football, mais ce qui est sûr c’est que les résultats injustes vont être réduits plus que jamais.

C'est comme dans le marketing, les objets connectés de la FIFA permettent d'analyser les jeux, les statistiques du ballon, des stats des joueurs, de l'arbitrage ... Un excellent moyen pour les entraîneurs d'améliorer leur jeu.

Il y a eu 2 membres à avoir trouvé cette page pertinente avec un score de 93 sur 100.

Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Sur le même sujet