Vous cherchez quelque chose ?

Comment vendre à l'international : 10 conseils incontournables


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 16 Avril 2018 à 20:09

Le défi le plus sérieux auquel tout entrepreneur e-commerce doit faire face est celui qui consiste à proposer ses produits l’étranger. Les statistiques révèlent que 8 entrepreneurs sur 10 qui s’y risquent abandonnent au bout de quelques mois.

 

Vendre international

En tant qu’entrepreneur e-commerce, vous devez connaître les 10 conseils pour vendre à l’international qui sont répertoriés ci-dessous.

Si l’aventure vers l’étranger est une bonne idée, il ne faut jamais penser que cette ouverture est le fait du hasard. Toute expansion commerciale doit être pensée, disséquée et préparée. Avant donc de lancer votre site e-commerce à d’autres pays, asseyez-vous et évaluez ce qu’il en coûte. Vous devez réfléchir à tous les coûts induits par cette expansion, notamment les coûts marketing, technologique, humain et financier. Ne négligez rien. Proposez-vous un business plan cohérent et logique et ne tentez l’expérience que si les coûts liés aux dépenses sont inférieurs aux bénéfices. Dans le cas contraire, ne tentez pas cette aventure. Vous débourseriez beaucoup d’argent et de temps en vain.

Tous les marchés étrangers ne sont pas forcément porteurs. Quels sont ceux qui apprécieront le plus votre article ? Le marché européen ? Les États-Unis ? Les pays émergents ? L’Afrique ? Tout dépend en fait du type de produits et des besoins de votre population cible. Si vous vendez par exemple des objets exotiques tels que les masques et les colliers artisanaux, c’est probablement le marché européen qui vous intéressera le plus. Misez là-dessus et laissez tomber les autres continents.

La troisième chose à faire consiste à vous renseigner précisément sur ce qu’il faut faire pour vendre dans le pays en passant par un site e-commerce. Les lois en vigueur ne sont pas identiques dans tous les pays. Parfois, vous devez même obtenir des autorisations et des agréments. Sachez aussi que vos bénéfices dans le pays seront peut-être imposés. Les entrepreneurs e-commerce bien renseignés ne se font pas avoir et ne perdent pas de l’argent à cause de conflits avec le fisc. Tant que les règles en vigueur ne vous sont pas familières, ne vendez rien et ne proposez aucun service à l’extérieur. C’est une condition sine qua non pour mieux vendre à l’international.

Parmi les conseils pour vendre à l’international, celui-ci est crucial : faites-vous représenter dans le pays, surtout lorsque vous proposez des services en ligne. Les clients d’un autre pays sont naturellement réticents à l’idée d’acheter un article sur un site internet étranger. Pour leur donner confiance, fournissez un numéro de téléphone et une adresse vers laquelle ils pourraient se tourner en cas de problème. Les clients auront moins de mal à choisir vos articles en ligne.

Parlons à présent du site internet : vous devez l’adapter au pays pour vendre mieux. Dès le départ, concevez un site internet dont l’interface est presque universelle. Faites attention aux couleurs : en Malaisie par exemple, le jaune est une couleur interdite par le gouvernement, car il constitue le symbole d’un groupe de l’opposition. Le site internet doit donc « parler » à vos clients dans le pays. Cette donne vous poussera peut-être à modifier l’architecture, le contenu et la disposition des informations sur votre site internet.

Vous devez le faire pour vendre plus aisément. En Allemagne, les internautes préfèrent le virement bancaire. En France, la carte bleue et PayPal ont le vent en poupe. Dans d’autres pays, on se sert encore des chèques ! Votre site internet devrait proposer 4 ou 5 modes de paiement différents pour attirer plus de clients.

La livraison et la logistique sont cruciales quand on vend à l’international. Pensez aux frais d’envois, aux frais de douane, aux délais de livraison et aux restrictions sur l’envoi de certaines marchandises. Cherchez un partenaire de livraison fiable, et indiquez toujours que les droits de douane ne sont pas pris en compte dans le prix. Autrement, vous pourriez être accusés de tromperie.

L’aspect technique lié au référencement est à prendre très au sérieux. Choisissez un nom de domaine probant (en .com au besoin) ; et servez-vous des outils tels que Google Webmaster Tool pour améliorer l’optimisation, le chargement et l’indexation de vos pages web. Il n’y a pas de miracle : recrutez un pro en référencement international pour faire connaître votre site internet en vendre plus rapidement. Le résultat attendu peut prendre du temps. Vous ne pourrez donc pas réaliser des bénéfices tout de suite. N’abandonnez pas trop vite. Quand le site web sera connu, les ventes décolleront.

Si vous voulez vendre à l’international, préparez-vous à faire face aux fraudeurs. Les commandes frauduleuses sont légion sur certains produits et articles. Vous ne pouvez pas empêcher que de petits malins en postent sur votre site internet. Par contre, vous pouvez les détecter facilement grâce à un service client performant. Par exemple, lorsqu’un individu commande un article sur votre site internet, téléphonez-lui (ou faites intervenir le représentant sur place) pour vous assurer que le numéro est exact et que l’utilisateur a bien l’intention d’acheter votre produit. En optant pour une solution de paiement 3D Secure, vous vous protégerez efficacement contre la fraude.

Un site e-commerce étranger ne séduit que quand il présente de solides garanties de crédibilité. Si le pays vers lequel vous vous déployez possède des labels et certificats pour sites internet, faites en sorte d’en obtenir les plus importants. Postez aussi les avis de clients satisfaits et obtenez des certificats internationaux, à l’instar de Trusteed Shops. Ces atouts pour la crédibilité donneront aux clients étrangers une bonne raison d’acheter sur votre site e-commerce.

Et vous, quelles sont vos difficultés ?

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous les poser, nous y répondrons en vidéo prochainement.

Il y a eu 5 membres à avoir trouvé cette page pertinente avec un score de 96 sur 100.

Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Sur le même sujet