Vous cherchez quelque chose ?

Google news : une nouvelle version qui déçoit…


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 01 Août 2017 à 08:26

Google News a fait peau neuve depuis fin juin 2017 après quinze années d’existence, mais le résultat est loin de faire l’unanimité.

Mise à jour Google News

Destinée à être plus facilement lisible et simple d’usage, la nouvelle version n’aura finalement pu que s’apparenter au design des autres produits du géant de l’internet. En effet, une très large majorité de ses utilisateurs réprouvent cette refonte et ils ne mâchent pas leurs mots dans les commentaires et forums sur la toile, dont celui de Google lui-même.

D’un premier coup d’œil, le nouveau design de Google Actualités semble plus moderne, plus aéré et avouons-le mieux organisé. Il adopte aujourd’hui un format de carte comme tous les autres produits de la firme de Mountain View afin d’être plus intuitif et plus adapté aux terminaux mobiles. Les designers ont quand même gardé les mêmes dispositions que l’ancienne version concernant l’affichage : les grandes rubriques à gauche, la liste des actualités au milieu et les widgets à droite.

Ils ont en revanche ajouté une barre à onglets au-dessus des actualités (à la une – Local – Recommandations – Pays/Langue), un bouton de personnalisation des rubriques en bas de la colonne de gauche et un bouton de paramétrage en haut à droite. Côté fonctionnalités, le nouveau label « Fact Check » a été logiquement inséré pour indiquer le niveau de véracité des informations proposées et lutter contre les « Fake news ». Il met aussi plus en avant, grâce à d’autres labels, les articles les plus référencés, ceux cités à de nombreuses reprises et ceux provenant des sources locales.

En somme, Google News a désormais un nouveau visage, mais les ingénieurs ont dû oublier ceux qui sont les plus concernés : les utilisateurs. En effet habitués et « satisfaits » par l’ancienne version, ces derniers se sentent perdus et limités. Contrairement aux effets escomptés par les ingénieurs de Google, ils peinent maintenant à accéder aux nouvelles du monde entier qu’ils ont pu consulter facilement avant le 27 juin, date de l’annonce officielle du relooking.

Inutile de dire que les gens vont sur Google News pour consulter un maximum d’informations à travers le monde et au niveau local. Avec l’ancienne version, les actualités affichées au milieu de la page étaient plus variées et plus denses avec un « cluster » qui proposait les autres articles du même sujet que celui mis en avant. Malheureusement, le nouveau design est moins « paritaire » avec une prédominance des grands médias au détriment des sites moins connus qui fournissent pourtant aux yeux des utilisateurs des informations de même, sinon meilleure importance, que celles des grands sites.

Ces grands éditeurs se délectent maintenant du nouvel affichage avec seulement le titre et le nom de l’éditeur pour inciter les gens à cliquer. Les internautes doivent désormais effectuer de nombreux clics avant d’accéder aux informations qui les intéressent alors qu’avec l’ancienne interface, ils pouvaient avoir en première page un extrait ou un résumé de chaque article. Et cela empire au fil des rubriques : les autres articles à part ceux des grands médias sont dissimulés dans des tags situés à droite qui ne peuvent aucunement représenter toute l’actualité d’une rubrique. D’autres clics s’imposent donc encore …

A croire que Google accorde plus d’importance à son algorithme plutôt qu’à l’accès aux informations pour ses utilisateurs. Cet algorithme est dorénavant le seul juge pour décider si un contenu est bon  et non plus l’utilisateur : ce sera celui qui est le plus référencé automatiquement. La qualité de la rédaction et de l’information est devenue chose futile alors que les internautes veulent consulter des actualités non biaisées. Au revoir le référencement naturel !

Cerise sur le gâteau : de nombreuses fonctionnalités sont devenues inaccessibles pour ceux qui ne se connectent pas à leur compte Google. Un changement qui ferme la porte aux informations jugées impertinentes par les robots de Google et non plus par les utilisateurs.

Si on avait l’habitude d’avoir le choix sur la version d’un produit ou service proposé par la firme de Mountain View (Gmail par exemple), cela n’est plus possible avec Google Actualités. Et c’est ce que les utilisateurs regrettent le plus en décriant un geste despotique sans aucune concertation. La majorité des détracteurs du nouveau design veulent en effet un bouton qui leur permette de revenir à la version précédente.

Pour ne rien arranger, les utilisateurs ont dû essuyer différents bugs de codage sur le moteur de recherche d’actualités depuis sa refonte et cela n’a fait qu’amplifier leur désarroi. Certains commentaires francophones reprochent le basculement vers la version US lors de la personnalisation des rubriques, d’autres pointent du doigt l’inaccessibilité soudaine de certaines rubriques, etc.

Au final, le lifting complet de Google news n’aura fait qu’enlever à ses utilisateurs le principal intérêt d’aller sur le site : celui d’avoir une vue d’ensemble sur les actualités mondiales. Si certains internautes apprécient ce virage à la « modernité », nombreux sont ceux qui cherchent une alternative à ce moteur de recherche. Une opportunité peut être pour d’autres mastodontes du web de conquérir cette part de marché.

Guide Google News


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire