Vous cherchez quelque chose ?

"Mobilegeddon" : mise à jour de l’algorithme de recherche mobile-friendly


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 11 Août 2017 à 19:27

Comme précédemment annoncé depuis le mois d'août 2016, Google a mis à jour son algorithme de recherche mobile-friendly en Janvier 2017, la visibilité du contenu et l’expérience utilisateur qui en découle est devenue un signal de classement important.

popups agressifs interstitiels

En effet, les sites qui affichent des interstitiels intrusifs sur mobile - principalement des pop-ups qui ont un impact sur la qualité d'utilisation pour les internautes utilisant des appareils mobiles, peuvent constater que leur contenu pourrait dorénavant être moins bien positionné sur la recherche mobile.

Cette mise à jour baptisée "Mobilegeddon"  a été déployée en Janvier 2017 sur 2 parties a déjà été annoncée par Google il y a quelques mois laissant le temps aux concernés la possibilité d'ajuster leurs stratégies et permettre aux internautes d’accéder facilement au contenu qu'ils attendent de voir quand ils débarquent sur une page de résultats de recherche de Google, comme annoncé dans le Google Webmaster Central Blog: "Bien que le contenu sous - jacent est présent sur la page et disponible pour être indexé par Google, il peut néanmoins être visuellement obscurcie par un interstitiel. Cela peut frustrer les utilisateurs parce qu'ils sont incapables d'accéder facilement au contenu qu'ils attendaient”

Quelques exemples, de Google, sont présentés ci-dessous.

Des exemples d’interstitiels qui rendent le contenu moins accessible. Source: Google Webmaster Central Blog.

Les interstitiels intrusifs sur mobile qui répondent aux critères suivants peuvent influer sur les classements mobiles pour une page, selon Webmaster Central Blog de Google.

  • Affichage d'un pop-up sur une page web mobile couvrant le contenu principal quand un internaute y accède par le biais des résultats de recherche ou quand il est en train de parcourir la page
  • Affichage d'une fenêtre pop-up que l'utilisateur doit supprimer avant d'accéder au contenu principal.
  • L'utilisation d'un modèle dans lequel la partie contenu est sous la ligne de flottaison de la page alors que l’interstitiel autonome s’affiche en dessus.

Le Webmaster Central Blog montre également des exemples d’interstitiels qui seraient acceptable après la mise à jour Janvier, et qui n’affectent pas les positions mobiles.

Des exemples d'interstitiels qui seraient acceptables après la mise à jour Janvier. Source: Google Webmaster Central Blog.

Voici quelques exemples d'interstitiels non intrusifs :

  • L’affichage d’informations légales que ce soit les avertissements liés à l’âge ou l'utilisation des cookies.
  • Les boîtes de dialogues d’accès au site, au paiement, au courrier électronique … tous les contenus d’ordre privé et non indexable.
  • Les bannières qui occupent un espace réduit de l'écran et qui sont facilement révocables.

Y aurait-il une autre mise à jour Mobilegeddon ? A cette question, John Mueller a répondu « pas vraiment » et il a rappelé également que cette mise à jour n’est pas l’unique facteur qui impacterait le positionnement sur la recherche mobile, mais un ensemble de critères.

Les résultats de recherche naturelle sur desktop ne seront pas impactés par cette mise à jour et des pénalités Google qui ne s’appliquent que sur les appareils mobiles, ce qui signifie que si la majorité de votre trafic de recherche naturelle provient des utilisateurs de bureau, vous pouvez garder quand même ces interstitiels intrusifs. Cette mise à jour n’aura pas également d'impact sur les sites qui utilisent d’autres modèles non intrusifs  pour la collecte de courrier électronique, les promotions, les installations d'applications, ou l'affichage publicitaire de bandeaux publicitaires.

Les changements des positions dus à la mise à jour seront désormais exécutés en temps réel, ce qui signifie que chaque fois que Google explore votre site, il peut changer le classement de vos pages selon les nouvelles modifications faites. Mais ce n'est pas toujours le cas pour d’autres mises à jour qui sont traitées de façon cyclique, dans ce cas les changements dans le classement pourraient prendre plusieurs mois.

Google a développé un outil pour aider les propriétaires de sites de tester l'ergonomie mobile de leurs sites. L'outil mobile-friendly prend environ une minute à pour parcourir et analyser une page. 

Ce n’est pas un secret que Google valorise l'expérience utilisateur que ce soit de la recherche sur bureau ou la recherche mobile. Plus de la moitié de toutes les recherches sur Google proviennent de smartphones.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire