Vous cherchez quelque chose ?

La démonétisation YouTube des vidéos provoque l'indignation des YouTubers


Les YouTubers influents qui généraient des gains via les annonces publicitaires sur leurs vidéos sont mécontents suite à la décision de démonétisation YouTube sur des centaines de vidéos qui ne respectent pas leur politique de diffusion.

Article mis à jour le 13 octobre 2016 à 03h07

 


Depuis quelques semaines, les YouTubers se déchaînent sur leurs blogs, et réseaux sociaux contre le choix de la démonétisation YouTube, la raison ?

Si vous publiez des contenus sur YouTube et que vous monétisez vos vidéos, vous aurez probablement le même problème que les YouTubers les plus influents en France et en Belgique, peut-être même que vous l'ignorez ! Dorénavant, si vous souhaitez faire de l’argent en diffusant des vidéos sur cette plateforme de Google, il vous faudra vous soumettre à certaines conditions.

En effet, YouTube a décidé de “démonétiser” certaines vidéos jugées non conformes à sa politique de diffusion. Et pour bénéficier de la rémunération YouTube, des règles sont à respecter puisque l’objectif est d’offrir aux utilisateurs des contenus de qualité, intéressants et ludiques, selon le représentant de la plateforme.

Un hashtag avait été relayé sur twitter plus de 174.000 fois en 24h : #YouTubeIsOverParty, traduit littéralement « fête de fin de YouTube ». Les Youtubeurs parlent de censure, de changement de politique ...

De son côté, YouTube a répondu à ces allégations en disant que sa politique sur la monétisation de vidéos n'a pas du tout changé. L’entreprise a affirmé que la seule chose qui a changé, c’est la manière dont les créateurs de vidéos et les vidéastes sont avertis...

Auparavant leurs publicités étaient désactivées sans qu’ils s'en rendissent compte. Mais depuis cette « censure », la régie publicitaire de YouTube a adopté une nouvelle politique en informant les Youtubeurs via un courriel que leurs vidéos sont non conformes à ses règles de publication.

Depuis quelques jours, les influenceurs ont remarqué que certaines de leurs vidéos ont été dépouillées de publicités, et donc ne génèrent plus d'argent.

Par ailleurs, YouTube indique un certain nombre de raisons qui font que certaines annonces ne peuvent plus être affichées sur les vidéos diffusées sur la plateforme. Comme déjà indiqués sur ses conditions d’utilisation, les contenus à caractère sexuel – y compris la nudité partielle et l'humour sexuel –, la violence, ou encore les scènes de blessures graves et les événements liés à l'extrémisme violent sont interdits. Il en est de même pour les vidéos contenant un langage inapproprié et vulgaire, du harcèlement, du blasphème, de la promotion de médicaments et de substances réglementées, etc.

YouTube affirme avoir commencé à déployer des notifications améliorées dans le Gestionnaire de vidéo pour les rendre plus claires aux créateurs. En effet, quand une vidéo est démonétisée en raison de son contenu non conforme, le Youtubeur est averti en temps réel.

C’est à partir de 2012 que la plateforme de diffusion de vidéos YouTube a commencé à appliquer sa politique en détectant et en retirant automatiquement les contenus jugés inadéquats avec ses lignes directrices mentionnées plus haut.

Jusque-là, YouTube a retiré et démonétisé des vidéos sans jamais communiquer ses actions aux Youtubeurs. Sans le suivi des statistiques, personne ne saurait s’il y a eu une démonétisation ou pas sur telle ou telle vidéo !

Un exemple d’analyse statistique d’une vidéo monétisée sur YouTube a montré une baisse de la courbe bleue indiquant les revenus, alors que la courbe en rouge montrant le nombre de vues n’a pas baissé.

Alors que YouTube affirme qu’il est en train d'améliorer la communication avec plus de transparence, de plus en plus de Youtubeurs découvrent l’arrêt de la monétisation de leurs vidéos depuis des années sans le savoir ! Désormais, les vidéastes et YouTubers devront respecter les consignes de YouTube pour rentabiliser leurs vidéos et se faire de l’argent sur Internet.

Selon un représentant de YouTube, la démonétisation a touché moins de 1 % des vidéos seulement jusqu’ici.

Parmi les YouTubers influents qui ont vu leurs vidéos démonétisées : Philip DeFranco, YouTuber suivi par plus de 4,5 millions d'abonnés, affirme que son contenu ne viole aucune des lignes directrices de YouTube.

DeFranco déplore également le fait que la Youtubeuse Melanie Murphy a également perdu la monétisation de ses vidéos alors qu’il n'y a rien d'offensant dans ses contenus.

Il est difficile de prédire la suite des évènements, mais la communauté des YouTubers est contrariée par l’absence de transparence et de communication durant les 4 dernières années sur les vidéos démonétisées.

Certains influents ont clairement vu leurs gains publicitaires chuter. Dans l’état actuel des choses, il n’y a rien à faire pour les YouTubers. Par contre, les observateurs du côté de Facebook ne manqueront pas de chercher à récupérer les utilisateurs mécontents et à leur offrir peut-être de meilleures opportunités pour faire fortune autrement.

Quant aux les annonceurs, acheter des vues YouTube représente un certain budget. Si leurs publicités ne sont pas diffusées, la notoriété de leur site se verra diminuer et leur investissement ne sera que vain. Dans cette optique, ils se tourneront peut-être vers une affiliation en créant un compte Adsense sur Google Ads ou sur d’autres plateformes publicitaires pour diffuser leurs annonces. Affaire à suivre...


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire