Vous cherchez quelque chose ?

Adapter la longueur des titres aux nouvelles pages de résultats


Nouvel affichage des pages de résultats Google : les sites doivent adapter leur titre pour optimiser leur référencement.

Google a modifié sa page de résultats l’année dernière. Parmi les changements observés : les titres de page adoptent un corps de caractère plus imposant et sans soulignement. Les liens sponsorisés adoptent quant à eux le même fond ainsi que la même présentation que les résultats naturels. Bien que minimes, les modifications affectent toutefois le référencement de certaines pages. Les titres perdent en effet jusqu'à sept caractères dans l'affichage des SERPs.

Modification SERPs GoogleGoogle a lancé la nouvelle version de sa page de résultats de recherche. Le changement a été amorcé l’année dernière et les internautes peuvent voir les modifications opérées par le moteur depuis début mars 2014. La nouvelle interface a été proposée de manière sporadique durant quelque temps. Les utilisateurs avaient alors la possibilité de tomber sur l'une ou l'autre version sans que ça impacte leur mode de navigation. Interrogé, un responsable du Search chez Google avait révélé qu'il s'agissait d'une phase de test avant un probable lancement plus large.

À noter que le moteur procède souvent de la sorte afin d'évaluer auprès des internautes l'impact des modifications qu'il réalise. La plupart des changements opérés au niveau de la page de résultats ne vont toutefois pas au-delà de la phase de test. On se rappelle par ailleurs qu'un procédé similaire avait été lancé pour l'affichage des cartes de restaurants dans les SERPs. Proposés directement dans les résultats naturels au même titre que le Knowledge Graph, les menus étaient restés quelque temps en phase de test avant d'être définitivement intégrés à l'interface.

Concernant les nouvelles pages de résultats, on note que les différences par rapport à l'ancienne version sont minimes. Toutefois, elles s'appliquent en grande partie au niveau des titres de page. On peut observer un gain de taille pour la police d'écriture, mais il est également possible de noter la disparition du soulignement. Cette particularité a pourtant accompagné les résultats Google depuis les années 90. Pour les nostalgiques, le moteur propose toutefois de faire réapparaître le soulignement par simple survol de souris. Pour en revenir aux nouvelles pages de résultats, on remarque également que l'affichage des liens sponsorisés a été modifié. Si auparavant, ceux-ci se distinguaient par leur fond coloré, il s'avère qu'ils sont désormais proposés avec un fond blanc au même titre que les résultats naturels. Seule une étiquette jaune mentionnant une annonce permet de les distinguer. Il est clair que ce dernier changement est la conséquence de la bataille juridique opposant Google à l'Union européenne.

Si on sait cependant pourquoi l'affichage des annonces a été modifié, on ne sait pas encore ce qui a réellement décidé Google à changer celui des titres de page. Il est cependant possible de penser que le moteur de recherche a agi de la sorte afin d'améliorer la visibilité de ses résultats. On passe en effet désormais à 18 points contre 16 pour l'interface précédente. En supposant que la visibilité ait été le principal objectif de Google, on ne peut néanmoins ignorer les conséquences de ce changement en termes de référencement. On s'aperçoit en effet que les titres perdent quelques caractères comparés à l'ancienne interface. Certains résultats affichent même jusqu'à sept caractères de moins, soit autant de correspondances perdues au niveau des expressions et termes clés. L'impact sur le SEO de nombreuses pages est de ce fait réel, notamment lorsqu'on sait que les termes clés peuvent contribuer à améliorer le référencement.

Proposer un titre pertinent et détaillé apparaît comme l'unique moyen d'accroître son taux de clic. Il est donc important de s'adapter aux modifications de Google afin de ne pas se retrouver avec un titre tronqué et pénaliser son trafic.

Si les SERPs pouvaient initialement afficher entre 65 et 68 caractères, il est possible d'afficher jusqu'à 70 caractères depuis quelque temps. Les modifications récentes apparues au sein des pages de résultats ont toutefois démontré que la taille maximale d'un titre ne se calcule plus à la quantité de caractères. Il s'agirait plus de la quantité de pixels qui désigne la largeur des lettres alignées les unes à la suite des autres. En typographie, on parlerait de la chasse. Afin d'obtenir un exemple concret, il faut visualiser un titre affiché dans trois navigateurs différents. Sur un PC, il peut être affiché dans son intégralité. Sur smartphone, il est cependant possible qu'il soit plus court à quelques caractères près. De même, l'affichage du même titre sera différent sur une tablette en raison de la taille variable des écrans utilisés.

D'un autre côté, il est également important de souligner que la taille en pixels d'un mot diffère selon qu'il soit écrit en majuscule ou en gras. Les mots en gras sont en effet plus larges. Google a pourtant tendance à mettre en gras les termes correspondants à la recherche de l'internaute. Il est ainsi possible qu'un titre prenne plus de place dans les SERPs en fonction de sa pertinence par rapport aux expressions clés. Quoi qu'il en soit, il est avant tout important de noter que le moteur affiche le titre en entier si sa longueur est inférieure à la taille maximale pouvant apparaître dans les SERPs. Dans le cas contraire, il remplacera le ou les termes restant par « ... ». Google procède toutefois à la troncature de manière à ne pas couper un mot en son milieu. Dans certains cas, il évite également de tronquer les mots considérés comme trop courts.

Il est cependant difficile d'affirmer de manière exacte quelle devrait être la longueur d'un titre pour qu'il soit affiché intégralement dans les SERPs. Ce qui est certain actuellement, c'est que la longueur d'un mot en pixels détermine son affichage ou non dans les pages de résultats. Le nombre de caractères n'est pas déterminant, car un titre composé essentiellement de « t », de « i» ou de « l » représentera par exemple moins de pixels qu'un autre composé en grande partie de « m » ou de « w ». Certains sites comme Moz ont réalisé diverses études afin de définir le nombre de caractères idéal pour un titre. Il en ressort que pour un affichage optimal, ce dernier doit comporter moins de 55 caractères. Pour qu'il soit affiché à 99,9 %, le titre doit par exemple être composé de 49 caractères. 55 caractères équivalent quant à eux à 95,8 % de caractères affichés. Au-delà de 55-56 caractères, les risques d'avoir un titre tronqué augmentent.

Outre leur longueur qui doit être adaptée aux nouvelles pages de résultats, les titres doivent également être optimisés pour un affichage dans les SERPs. Quelques règles doivent ainsi être respectées. Il s'agit avant tout de proposer des titres incluant des mots clés, car les moteurs accordent plus d'importance à cette partie du texte.

Ainsi, la réussite du référencement implique entre autres un titre optimisé SEO. Celui-ci doit généralement correspondre au nom du site et comporter un slogan si possible. Il est ensuite important de le personnaliser et faire en sorte que le titre sur la page d'accueil soit différent de celui proposé sur les autres pages. Il est alors possible de varier ses mots-clés. Par ailleurs, utiliser le même titre sur différentes pages augmente le risque de les voir apparaître simultanément dans les SERPs. L'internaute peut alors penser qu'il s'agit d'un même contenu et décider de ne pas les visiter.

Un titre optimisé doit inciter l'internaute à cliquer. Il doit être clair, pertinent et détaillé. Bien que les nouvelles pages de résultats limitent le nombre de caractères, il est recommandé de privilégier les titres longs. Ceux-ci fournissent en effet plus d'informations et peuvent facilement remonter dans les résultats en fonction des requêtes. La balise meta description ne peut en aucun cas remplacer un titre bien rédigé même si elle se révèle particulièrement utile dans les SERPs. Un taux de clics élevé ne peut ainsi être obtenu si celui-ci n'est pas suffisamment optimisé. Il est par ailleurs important d'éviter l'accumulation de mots clés dans les titres. Ce genre de pratique ne fournit en effet aucune information pertinente à l'internaute, mais il est de plus considéré par Google comme de la suroptimisation SEO. Il présente donc des risques de pénalisation.

Concernant la position des mots clés, il est recommandé de les insérer parmi les premiers termes du titre. Leur impact SEO est en effet plus important lorsqu'ils sont situés en début de contenu. Pour ce qui est des marques ou du nom du site, la position idéale est en fin de titre. Il est possible de les mettre en tête toutefois, ce genre de pratique n'est recommandé que s'ils sont susceptibles d'inciter les internautes à cliquer sur les pages. C'est par exemple le cas lorsque la marque ou le nom du site possèdent une forte notoriété.

Enfin, en plus de respecter de manière scrupuleuse ces différentes recommandations, il peut être utile de disposer d'outils permettant la vérification de ses titres de manière efficace. Leur utilisation est d'autant plus recommandée si le site concerné contient plusieurs dizaines de pages. On peut ainsi recourir à Analysis’Pro qui offre la possibilité d'extraire différentes données de page comme les titres ou les meta descriptions. On peut également utiliser l’outil de SEOmofo qui donne un aperçu des titres et des descriptions dans les pages de résultats. Enfin, on peut utiliser Yoast, un plug-in conçu pour WordPress.

Notre boîte à outils SEO peut très certainement vous aider à y voir plus clair dans vos optimisations de sites.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire