Vous cherchez quelque chose ?

Redirections et référencement : ce qu'il faut savoir


Qu'est-ce qu'une redirection ? À quoi sert-elle ? Pourquoi est-elle aussi importante ? Voici les réponses.

Redirection SEO

Les redirections sont un code HTTP généralement mis en place pour indiquer aux robots d'indexation qu'une ressource web a changé d'emplacement. Elles sont affichées suite à un changement de nom de domaine ou au remplacement d'une page web. Les redirections n'ont aucun impact sur le positionnement d'un contenu : Google avait affirmé que les signaux obtenus par l'ancienne URL étaient transférés de manière automatique vers la nouvelle. Les professionnels SEO ont donc la possibilité d'insérer des redirections sans avoir à se soucier de reprendre depuis le début le référencement d'une page. Pour les petits sites – ne dépassant généralement pas la dizaine de pages -, la mise en place des redirections est relativement simple. Il suffit de rediriger les anciennes URL vers les nouvelles en s'assurant que leur contenu est identique.

Si cette démarche consiste à modifier le fichier htaccess sur Appache, elle est un peu plus compliquée sur IIS. Les redirections doivent être modifiées en 301, sinon elles s'afficheront automatiquement en 302 et indiqueront aux robots que la ressource a été temporairement déplacée. La nouvelle URL est dans ce cas inaccessible et les signaux du précédent contenu ne sont plus pris en compte. Sur les CMS récents, les redirections peuvent être modifiées directement depuis l'interface, ce qui réduit les manipulations à effectuer pour permettre l'indexation d'un nouveau contenu. Attention cependant : la mise en place des redirections est plus contraignante pour les sites ayant plusieurs pages et ressources. Certaines catégories d'URL nécessiteront un plan de redirection spécifique.

Pour les sites ayant plusieurs pages, la démarche consiste à insérer des redirections sur les URL modifiées. Il n'est toutefois pas facile de procéder de la sorte, notamment s'il faut rediriger plusieurs centaines d'URL. La solution la plus simple consiste alors à passer par la méthode Meta Refresh permettant de charger les nouvelles pages depuis une page principale. Il n'est alors pas nécessaire d'insérer le code sur toutes les pages puisque la modification se fait au niveau du navigateur. Pour les personnes souhaitant obtenir un rapport détaillé sur les statistiques de téléchargement, la méthode Meta Refresh est d'une grande aide. En revanche, elle peut être source de problèmes si les redirections sont programmées en Flash ou javascript.

Autre solution pour rediriger simultanément plusieurs pages : le mapping ou redirection de port qui permet de rediriger les URL présentant un contenu identique vers un nouveau site. Si les pages sont par exemple présentes sur un même serveur, elles sont simultanément redirigées vers une nouvelle adresse. Il suffit d'indiquer l'élément à prendre en compte sur chaque page pour éviter que des contenus étrangers ne soient redirigés vers l'adresse de destination. Il ne faut toutefois pas hésiter à tester certaines pages pour vérifier que la redirection a bien été prise en compte. Pour les URL susceptibles d'être modifiées régulièrement, il est par ailleurs possible de mettre en place un processus de redirection automatique. La nouvelle URL est directement prise en compte à chaque modification et il n'est pas nécessaire d'insérer une redirection manuelle.

De nombreux sites mettent les redirections en place pour modifier ou remplacer un contenu. L'ancienne URL ne possède dans ce cas que peu de similarité avec la nouvelle. Or, les signaux de l'ancienne page ne sont transmis que si les contenus sont les mêmes, ou du moins ne présentent qu'un faible taux de différence. Il est donc inutile d'insérer une redirection vers une page différente puisque le référencement de celle-ci devra encore être réalisé. Google recommande dans ce genre de cas de laisser l'URL générer un code HTTP 404 pour indiquer que la ressource recherchée est introuvable ou 410 pour signaler un contenu inexistant. Une autre manière d'utiliser les redirections consiste à sélectionner les URL les plus importantes qui seront les seules à être redirigées.

Dans ce cas, la sélection des URL se fait à l'aide du rapport de liens entrants. Seules les URL n'ayant pas de liens entrants sont redirigées, bien qu'il soit aussi conseillé de rediriger les contenus déjà référencés. Les tweets, +1, nombre de vues et autres éléments sont alors pris en compte. Il faut noter que certains professionnels SEO déconseillent la redirection pour les URL déjà bien référencées même en cas de changement de nom de domaine. Il existe en effet un risque de perdre son positionnement. La solution consiste pourtant à indiquer explicitement la redirection afin que les robots d'indexation puissent la prendre en compte. Il ne serait d'ailleurs pas logique de modifier l'emplacement de certaines pages si l'on déménage entièrement un site.

La mise en place des redirections est nécessaire dans de nombreux cas. Elles sont utilisées au moment de déplacer une page vers un nouveau répertoire d'un même site ou vers un nouveau domaine/sous-domaine. Elles sont également utilisées lorsqu'on renomme une page – notamment si l'URL est modifiée –, lorsqu'on en supprime ou lorsqu'on déplace le contenu d'un site vers un autre. Il faut cependant faire attention à respecter certaines règles autant dans le choix des contenus à déplacer que dans la mise en place des redirections. Un contenu bien positionné dans les pages de résultats de recherche peut perdre sa visibilité suite à une fausse manipulation. Il peut même être introuvable si l'on n'utilise pas le bon code HTTP. Ces quelques règles doivent ainsi permettre de maintenir son positionnement malgré la modification d'une page ou d'un site.

Pour ce qui est du code 404, Google a beau le recommander dans certains cas, son utilisation doit se faire avec parcimonie. Les internautes se désintéresseront vite d'un site affichant une erreur 404 sur plusieurs pages. Il est fort probable que son trafic baisse et qu'il perde rapidement des places dans les résultats de recherche. Mieux vaut donc limiter les 404 à certains cas spécifiques comme lorsque le contenu ou les liens de l'ancienne URL sont différents de celui de la nouvelle. Il faut d'ailleurs toujours vérifier que les modifications entre deux pages sont minimes avant d'insérer une redirection. Autrement, les signaux obtenus par l'un ne suivront pas la redirection et il faudra revoir le référencement depuis le début.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire