Vous cherchez quelque chose ?

Google Fiber : le réseau fibre de Google en phase de déploiement


Déjà disponible à Kansas City, Austin et Provo, le projet Google Fiber de Google est actuellement en phase de déploiement pour être étendu au reste du pays.

Le Google Fiber à 70 dollars par mois

Google fiberSoucieux de connecter le maximum d'internautes au très haut débit, Google annonce le déploiement de son réseau fibre à d'autres agglomérations américaines. Après Kansas City, Austin et Provo, 34 autres municipalités devraient ainsi pouvoir profiter d'une connexion Internet très haut débit allant jusqu'à 1 Gbit/s. En plus de disposer d'une vitesse de connexion équivalente à près de 100 fois le réseau actuel, les foyers connectés auront également le choix entre la souscription ou non à une offre TV afin de profiter d'un bouquet de 200 chaînes en haute définition. L'offre est proposée à 70 euros par mois toutefois, la firme de Mountain View propose un tarif plus abordable pour un débit à 5 Mbit/s à 300 dollars par mois. Atlanta, Nashville, San Jose ou Portland comptent parmi les villes susceptibles de bénéficier de Google Fiber, mais une liste officielle devrait être publiée par Google avant la fin de l'année.

Un déploiement limité ?

Bien que Google ait annoncé son souhait de couvrir un maximum d'agglomérations, il semble que la mise en place de son réseau fibre ne soit pas aussi simple qu'il souhaiterait le faire entendre. En premier lieu, il apparaît que la topographie des zones ciblées déterminera l'arrivée ou non de Google Fiber. Plus les obstacles seront nombreux et moins il y aura de chances de pouvoir profiter du très haut débit de Google. La firme de Mountain View se dit toutefois prête à creuser lorsque ce sera nécessaire, mais elle souhaiterait le concours des villes afin de l'aider à mettre en place certaines infrastructures. S'il est clair que les villes disposant de moyens déjà existants seront privilégiées, Google déclare que tout le monde ne pourra pas profiter de son offre de 1 Gbit/s. En France, la ministre déléguée à l'économie numérique aurait pourtant déjà évoqué sa possible arrivée.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire