Vous cherchez quelque chose ?

Scroll infini : les recommandations de Google


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 29 Avril 2017 à 05:07

Le scroll infini au niveau des pages assure une expérience utilisateur plus fluide et plus agréable en affichant les pages suivantes à mesure que l'internaute fait défiler son curseur vers le bas.

En voilà ce qui résulte des recommandations de Google. Si cette pratique est particulièrement appréciée des utilisateurs, elle pose cependant problème en termes de référencement, car les robots de Google ne peuvent explorer que le contenu de la première page de défilement. Pour remédier à ce problème, le moteur de recherche suggère ainsi de créer un système de pagination adapté avec le scroll infini.

Infinite Scroll Page

Le scroll infini et le SEO

Le scroll infini est utilisé depuis quelques années sur les sites e-commerces ainsi qu'à travers les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Pinterest. Il est adapté aux sites disposant d'un nombre de contenus importants et consiste à faire apparaître de nouvelles pages à mesure que l'internaute fait défiler son curseur vers le bas. Cette solution influe toutefois sur le référencement d'un site, car seule la première page de résultats est visible par les robots de Google qui n'ont aucun accès à la plus grande partie du site. Le contenu accessible uniquement à travers le scroll infini n'apparaît donc pas dans les résultats de recherche. Pour avoir un aperçu de son site dans les SERPs, il est possible de simuler une page de résultat de recherche Google en saisissant son adresse dans la page cache de Google et en sélectionnant l'option Texte seulement. On peut alors déterminer quel est le contenu visible et quel est celui qui n'apparaît pas.

De manière générale, le scroll infini est considéré comme une mauvaise pratique en référencement en raison de cette particularité. Des modifications peuvent toutefois être entreprises afin d'en faire une technique SEO friendly et accroître ainsi sa visibilité dans les résultats de recherche. La méthode la plus courante consiste à appliquer la technique de l'amélioration progressive consistant à permettre l'accès d'une page web depuis n'importe quel navigateur et à proposer une version améliorée aux utilisateurs ayant un navigateur plus récent. La plupart des navigateurs présenteront ainsi automatiquement le site sous sa forme classique, c'est-à-dire de la page 1 à la page 2 puis à la page 3 et ainsi de suite. L'insertion des balises rel=next ou rel=prev est également une solution envisageable d'autant plus qu'elle permet de signaler à Google les pages à traiter en tant qu'élément de même niveau.

Les recommandations Google

En plus des recommandations précédemment citées, Google a également mis en ligne diverses consignes pour faciliter le référencement des pages proposant le scroll infini. Il est entre autres recommandé d'appliquer ce type de défilement au sein d'un système de pagination accessible même lorsque JavaScript est désactivé. Le bouton permettant de passer aux articles plus anciens ou récents reste en effet accessible dans ce cas. Il est également conseillé de proposer le maximum d'informations à chacune des pages étant donné que l'internaute est susceptible de tomber sur l'une ou l'autre, sans nécessairement passer par la page principale contenant les informations mises à jour.

Concernant le temps de chargement des pages, il est important que celle-ci puisse s'afficher en un minimum de temps. Au-delà de deux secondes, le scroll infini ne présente en effet aucune utilité pour l'internaute, car la fluidité ainsi que le confort d'utilisation sont les principaux critères recherchés à travers cette solution.

Unique items on each page

Les contenus proposés ne doivent pas se chevaucher durant le scroll. De manière concrète, si la première page visible affiche une dizaine de résultats allant de 1 à 10, la deuxième page doit proposer un résultat allant de 11 à 20 et ainsi de suite. Dans le cas contraire, Google le considèrerait comme un duplicate content qui pénaliserait d'autant plus le site. Chaque page doit de plus proposer une URL complète accessible individuellement afin de faciliter le crawl et l'indexation. Chaque page disposant de sa propre URL peuvent ainsi être accessibles de manière aléatoire dans les pages de résultats de recherche. Pour ce qui est de la pagination, les balises rel=next et rel=prev sont à utiliser puisqu'elles permettent aux Googlebot de classer les pages de manière hiérarchique : la page ne contenant que la balise rel=next est par exemple la première.

Légende SEO


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire