Vous cherchez quelque chose ?

Deux groupes distincts de référenceurs


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 20 Avril 2015 à 09:36

La popularité croissante d’Internet a vu la naissance de deux groupes distincts de référenceurs : les « Black Hat » et les « White Hat ».

Choisir entre le « Black Hat » et le « White Hat »

Si chacun se distingue par ses aptitudes au référencement, il est courant que les entreprises choisissent leurs référenceurs en fonction de la couleur de leur chapeau. Les différences entre les Black et les White Hat sont toutefois essentiellement d’ordre stratégique et tactique, mais elles nécessitent une parfaite compréhension afin d’être correctement appliquées en entreprise.

La stratégie des « Black Hat »

Black Hat SEODe manière générale, la stratégie des Black Hat se résume à un référencement considéré comme illégal en raison des méthodes utilisées. Il s’agit en effet de violer délibérément les règles imposées par Google afin d’améliorer le classement d’un site à travers les pages de résultats de recherche. Par exemple, le piratage est considéré comme une pratique courante des Black Hat au même titre que les spams. Les White Hat s’apparentent quant à eux aux référenceurs qui orientent leurs méthodes de référencement vers une pratique plus honnête, mais moins susceptible de générer des résultats rapides. Le choix d’une entreprise entre les deux catégories se fait ainsi en fonction de la tactique à adopter : référencement à haute ou faible valeur. Dans le premier cas, il est certain qu’une stratégie longue et difficile à mettre en place devra être effectuée. La pénalisation est toutefois moindre face aux mises à jour algorithmiques de Google, ce qui a pour effet de maintenir un positionnement durable dans les résultats de recherche. Dans le second cas, la tactique est simple à mettre en œuvre et les résultats sont rapidement perceptibles. Il s’agit par exemple d’insérer des liens chargés de mots clés orientés vers le site client en bas de page. Les risques de déclassement et de pénalisation sont cependant importants, car Google lutte activement contre ce type de méthode. La tactique sera de ce fait importante afin de déterminer le choix du type de référenceur.

Une prise de risque importante

Black Hat SEO RisquesOutre la tactique, la prise de risque est importante en référencement, car elle détermine le choix du Black ou du White Hat. Il ne suffit cependant pas d’inciter les référenceurs à utiliser toutes les tactiques imaginables dans le but d’améliorer le positionnement d’un site. Même si cette stratégie peut s’avérer payante, il faut prendre en compte le risque d’être supprimé de l’index de Google. D’un autre côté, une telle stratégie nécessiterait de disposer de beaucoup de temps et de moyens, ce qui est rarement le cas dans une stratégie SEO. Lorsqu’on sait que Penguin évolue rapidement et qu’il a affecté plusieurs sites à son lancement, il est clair que cette stratégie serait vite vouée à l’échec. La solution ? Insérer plusieurs mots-clés dans le contenu et éviter les liens pointant vers de nouveaux sites en bas de page. Il existe cependant également des risques depuis l’apparition de Panda qui pénalise la mauvaise qualité des pages. Dans un souci de maintenir son positionnement dans les SERP, il est ainsi important de considérer ces deux algorithmes qui jouent un rôle important dans les pages de recherche. Dans tous les cas, l’adoption d’une stratégie Black Hat est déconseillée. Prendre des risques peut en effet s’avérer payant, mais il est également important d’évaluer les conséquences qui peuvent conduire à une désindexation du moteur de recherche de Google.

Un référencement à court ou long terme ?

Ce critère est important dans la mesure où il détermine le type de stratégie à adopter. Une entreprise œuvrant à court terme peut se permettre de choisir une tactique risquée alors que ce sera difficile dans le cas d’une autre qui recherche un référencement à long terme. On peut par exemple mentionner un site qui assure la promotion d’un produit nouvellement lancé. Ce site n’aura pas la possibilité d’investir dans un référencement à long terme, car il doit rapidement générer du trafic et promouvoir son produit. Le choix des Black Hat s’avère inévitable dans ce cas et la crainte d’être supprimée de l’index de Google ne l’affecte pas en raison de son activité qui ne va pas au-delà de quelques semaines. Pour les autres sites souhaitant avoir une longévité dans leur domaine d’activité, investir dans un référencement fiable et à long terme est indispensable. En résumé, il est important de prendre en compte ces trois critères afin de choisir le référencement qui sied à ses activités. Quel est l’objectif de référencement ? S’agit-il uniquement d’être vu ? S’agit-il d’économiser de l’argent ? S’agit-il d’assurer la durabilité de son site ? En fonction des objectifs, le choix entre les Black et les White Hat s’avèrera plus simple.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Sur le même sujet

Ajouter un commentaire