Vous cherchez quelque chose ?

Le contenu visuel pour renforcer sa présence sur les médias sociaux


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 12 Novembre 2014 à 11:25

Les experts en marketing l'ont bien compris : un contenu accompagné d'images génère plus d'engagements qu'un autre qui n'en dispose pas. L'importance du visuel est d'ailleurs telle qu'une stratégie sur les réseaux sociaux ne peut se faire sans images.

La plupart des marques renommées l'ont bien compris : la couleur joue un rôle important dans la communication visuelle. Il ne s'agit cependant pas d'utiliser n'importe quelle teinte, car l'important est d'adopter une palette de couleur uniforme. Si l'on regarde le visuel de nombreuses entreprises, on remarque d'ailleurs qu'ils utilisent les mêmes couleurs à chaque fois, que ce soit dans les publicités à la télé ou sur les affiches. Pourquoi ? Parce que de cette manière, l'utilisateur comme le nouveau client se familiarise plus facilement avec la marque. Cadbury utilise par exemple abondamment la couleur pourpre sur les réseaux sociaux : on retrouve celle-ci dans les images, logos ou textes. La marque est ainsi immédiatement identifiée à chacune de ses publications.

Cadbury

Le choix de la couleur dans le cadre d'une telle stratégie nécessite la compréhension de la psychologie des couleurs. Le rouge attise par exemple la passion, le bleu stimule la confiance tandis que le noir inspire le luxe et la complexité. Avant de se lancer, il est donc important d'identifier la couleur qui reflétera au mieux la sensation que l'on veut transmettre à ses clients. Facebook, IBM, Dell, HP ainsi que Twitter ont pour leur part choisi le bleu pour symboliser l'intelligence, le progrès, la confiance et le progrès. Virgin a quant à lui adopté le rouge en hommage à Richard Branson qui a toujours su faire preuve d'audace et de confiance dans ses pratiques commerciales. Les couleurs doivent ainsi refléter la marque : si elle s'adresse aux jeunes, elle devra adopter des couleurs vives. Si elle souhaite mettre en avant la douceur et le calme, elle choisira en revanche les tons pastel.

Pratiques commerciales des couleurs

D'ailleurs, Seolius a choisi sa couleur ;-)

Les designers sont souvent amenés à travailler avec des codes de couleur, communément appelés hex codes. Il s'agit le plus souvent d'un code à six chiffres représentant une teinte universellement reconnue par HTML et CSS. Le turquoise est par exemple désigné par le code #00c4cc que l'on peut voir dans cette image. Il suffit d'utiliser les mêmes hex codes pour toutes ses stratégies marketing afin d'obtenir les mêmes couleurs quel que soit le projet réalisé.

Choisir une police d'écriture qui reflète la personnalité de la marque

À l'instar des couleurs, la police d'écriture doit refléter la personnalité de la marque : forte, simple, élégante, etc. Il est dans tous les cas recommandé d'utiliser des polices différentes pour le titre, les sous-titres et le corps du texte. Celles-ci seront cependant les mêmes sur toutes les publications. Ainsi, les utilisateurs reconnaîtront instantanément la marque dès le premier coup d'œil.

Personnalité de la marque par la typo

Quelques règles doivent être prises en compte dans le choix de la police d'écriture. Celle utilisée pour le titre doit être large pour se démarquer du reste du contenu et refléter au maximum l'identité de la marque. La police au niveau des sous-titres et du reste du contenu devra en revanche être lisible.

Remarquez comment Nike a associé la police sans serif pour le message à une autre police plus ludique pour le slogan Just do it. La publicité Zara a également utilisé la même police, mais a ajouté plus d'espace entre les lettres pour apporter plus de féminité à l'annonce.

Nike

Pour aider les publicitaires à trouver la police la plus adaptée à leur campagne, le site hubspot a réalisé une infographie sur le sujet. Il peut être utile d'y jeter un coup d'œil pour en apprendre davantage sur l'art d'associer messages et aspect visuel.

Le choix des images doit être cohérent avec la démarche publicitaire. Cette règle est importante que l'on choisisse une photo proposée par une plateforme spécialisée ou que l'on prenne soi-même ses propres photos. Si l'on envisage l'utilisation d'un filtre, il est important que celui-ci réponde également à cette contrainte. La campagne de Corona a par exemple opté pour un filtre ensoleillé afin d'apporter une touche estivale à l'ensemble.

La campagne de Corona

Comme pour les autres éléments visuels, la cohérence est primordiale et doit être l'élément clé d'une charte graphique réussie. À noter par ailleurs que l'utilisation de filtres est particulièrement adaptée à la communication sur les réseaux sociaux.

Dans le cadre d'une campagne sur les réseaux sociaux, l'utilisation de visuels adaptés peut être un atout de taille pour obtenir une audience plus importante. Il est cependant important que tous les éléments de la campagne soient en harmonie avec ceux de la marque. Mieux vaut ainsi créer différents modèles de visuels pour gagner du temps et faciliter les opérations publicitaires.

En outre, il faut savoir que les dimensions et poids des images varient d'un média social à l'autre. Sur Twitter par exemple, ce problème peut être contourné par la redirection vers un lien externe, même s'il est possible de proposer des images de faible définition. Sur les réseaux sociaux misant uniquement sur les photos comme Snapchat ou Instagram, la communication visuelle sera en revanche moins contraignante. Le visuel de la marque doit de ce fait être adapté à chacun des médias utilisés, mais l'essentiel est de conserver des logos, couleurs et polices similaires.

Au final, il faut retenir que les images, couleurs, polices ainsi que la mise en page constituent les éléments les plus importants dans une communication visuelle. Près de 90 % des informations transmises au cerveau le sont en effet par la vue, d'où l'impact plus important d'une campagne publicitaire si son design est suffisamment travaillé. Quel que soit le canal de communication choisi pour atteindre sa cible, l'important est d'être cohérent dans toutes les démarches réalisées. Une publicité pour les réseaux sociaux ne sera pas forcément identique à une autre destinée à un affichage urbain en raison des contraintes de taille. Cependant, elle reprendra les mêmes codes visuels que ce soit au niveau des couleurs ou de la police utilisée. La charte graphique devra ainsi être la même pour toutes les opérations de communication. Comme on l'a vu plus haut, une marque peut facilement être identifiée uniquement sur l'aspect visuel grâce à l'adoption de thèmes similaires d'une campagne à l'autre.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire