Vous cherchez quelque chose ?

Calculer le ROI d'un site : comment procéder


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 13 Octobre 2014 à 14:33

Le ROI fournit des informations quant à l'efficacité d'une campagne SEO et l'atteinte des objectifs visés. Shannon nous explique ça en détails.

1. Créer une source de mots clés

La source doit comprendre une liste de mots clés, les volumes de recherche pour chaque expression, les URL préférées du site évalué, son positionnement et le positionnement des URL.

2. Valoriser les URL préférées

Elle nécessite une liste des URL préférées ainsi que le site d'autorité pour chacun d'eux. Si possible, il faut identifier les liens internes ou externes pour chaque URL.

3. Aller là où se trouve la concurrence

Pour chaque mot clé, il faut rechercher les sites se positionnant dans les 10 premiers résultats de recherche.

4. Évaluer la concurrence

Il faut une liste des URL concurrentes, des sites ou domaines d'autorité. Si possible, il faut identifier les liens internes et externes pour chaque URL concurrente.

 

Étant donné que de nombreux sites fournissent diverses informations sur la recherche de mots clés, il n'est certainement pas nécessaire de revenir sur cette étape. Pour la liste de mots clés, l'objectif est d'insérer les mots clés ciblés dans un tableur et d'y énumérer les renseignements cités précédemment. Il est ensuite nécessaire de choisir les URL préférées en prenant en compte les plus compétitifs et les plus adaptés à chaque mot clé.

Pour la liste des URL préférées, il est important de reprendre la liste des URL utilisées dans la source de mots clés. Il suffit de copier cette liste vers un nouveau classeur et d'éliminer les doublons. Sur Excel, il suffit d'aller dans l'onglet Données et de sélectionner l'option Supprimer les doublons.

Microsoft Excel SEO

Une fois la liste des URL préférées terminée, il faut extraire les informations des URL depuis Open Site Explorer. L'API de Moz peut être utilisé avec le SEOTools, mais il devra être préalablement installé sur Excel pour fonctionner. À noter que Google propose également différentes fonctionnalités permettant cette opération sur Google Docs. Si la dernière version du tableur Google pose problème à l'usage, il est toutefois possible de rester sur Excel.

Après installation du SEOTools, on peut saisir la commande =MOZ_URLMetrics_toFit([insérer les colonnes]). Une liste contenant les titres d'URL, les URL canoniques ainsi que les liens internes et externes apparaît alors en même temps que quelques éléments sur le domaine d'autorité et la page d'autorité.

Pour la liste des endroits où se trouve la concurrence, il est avant tout nécessaire d'affiner la recherche pour chaque mot clé. S'il est possible de réaliser manuellement cette étape, il est également possible d'utiliser d'autres fonctionnalités comme l'outil de position des mots clés qui permet d'obtenir un aperçu des informations pouvant être collectées. En dernier recours, une méthode de piratage simple peut être utilisée : utiliser la commande ImportXML du tableur Google pour obtenir les URL les mieux positionnées pour chaque requête.

 ImportXML du tableur Google

Attention toutefois, car il faut pouvoir insérer une grande quantité de recherches dans chaque rangée, et ce, sans que ça ne ralentisse les calculs. Si les recherches sont trop nombreuses, il y a cependant de fortes chances que Google bloque l'adresse IP. Il est donc important de copier les résultats dans un nouveau tableur ou directement vers un fichier Excel dès qu'ils apparaissent.

À partir de ce nouveau fichier, il va être possible de créer une autre liste pour chaque URL avant de supprimer les doublons de la liste des URL préférées et obtenir la liste d'évaluation de la concurrence. L'opération réalisée sur les URL préférées peut alors être réalisée sur cette nouvelle liste.

Une fois toutes les listes obtenues, il est désormais possible d'utiliser VLOOKUP pour sélectionner les informations utiles. La liste des endroits où se trouve la concurrence peut par exemple être utilisée. Les URL préférées avec leur page d'autorité peuvent être insérées au même titre que les pages et domaines d'autorité pour chaque URL positionnée dans les 10 premiers résultats de recherche. On obtient alors une moyenne de pages et de domaines d'autorité pour chaque requête, ce qui facilite la comparaison avec la page à positionner. Il est alors facile d'en déduire que la page à positionner sera mieux référencée si elle se positionne sur de meilleurs mots clés.

C'est à ce stade que la démarche devient intéressante. On peut en effet continuer avec l'ancienne méthode en faisant la somme des volumes de recherche des mots clés, notamment si on est sûr que le site sera compétitif dans les pages de résultats de recherche. Cette méthode permet en outre de savoir si l'on ne s'est pas trompé dans la mise en oeuvre des différentes étapes.

Les données d'analyse peuvent finalement être utilisées pour calculer certains éléments. Il s'agit du taux de conversion, de la valeur moyenne de l'ordre et des revenus de l'année précédente. Le tableur suivant peut être utilisé pour effectuer ses propres calculs.

Taux de conversion

Chaque hypothèse peut être ajustée en fonction des données réelles en provenance du site ou d'estimations. Dans cet exemple, des estimations génériques du taux de clics ont été utilisées, mais il est possible d'utiliser les données de son choix. L'objectif est d'arriver à deux chiffres permettant d'obtenir des estimations précises : un chiffre sur les revenus et un autre sur l'augmentation de revenus de l'année précédente.

Ces chiffres sont déterminants pour un grand nombre d'entreprises et de professionnels puisque la performance financière est particulièrement importante, quelle que soit l'activité exercée. S'il est difficile de promettre l'atteinte de ces objectifs, les données obtenues peuvent être utilisées comme référence de valeur en vue d'un changement ou d'une modification des pratiques. D'autre part, il faut savoir qu'il est tout à fait possible d'obtenir des données similaires à l'aide d'outils plus simples et pratiques à utiliser. Si la quantité de mots clés est importante, la méthode proposée ici se révèle toutefois la plus efficace pour le calcul du ROI.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire