Vous cherchez quelque chose ?

Disparition des mots-clés exacts sur Adwords : et après ?


Officialisée par Google, la disparition des mots et expressions clés exacts d'Adwords sera effective d'ici quelques semaines. Les annonceurs devront désormais revoir leur gestion de campagne et s'aligner sur cette nouvelle mesure.

Disparition des mots-clés exacts sur AdwordsQuel impact sur les annonceurs ?

Avec la fin des mots clés exacts sur Adwords, les annonceurs seront nombreux à voir la rentabilité de leurs investissements chuter. Même si Google estime que moins de 5% d'entre eux seront affectés – ce qui est vrai - , il s'avère que le mot clé exact est et reste le meilleur moyen de contrôler ses campagnes et d'affiner son ciblage. La gestion des annonces était en effet simplifiée puisqu'elles ne s'affichaient que sur les expressions ciblées. Aujourd'hui, la performance des mots clés devra être suivie de plus près si l'on souhaite obtenir un maximum de visibilité.

Ce qui va changer

La disparition des mots clés exacts signifie que les annonces pourront se positionner non seulement sur les termes clés, mais également sur ses variantes même si celles-ci présentent des fautes d'orthographe, sont saisies au singulier ou au pluriel, avec ou sans accent, sous une forme abréviée ou qu'il s'agit d'un mot différent qui se rapproche uniquement du mot clé. Google part certainement du principe que l'intention de l'internaute est la même quelle que soit la forme du mot clé recherché. Pour les annonceurs, ce changement implique toutefois une hausse des investissements étant donné qu'ils devront payer pour les clics supplémentaires.

Les inconvénients

Les annonceurs seront complètement démunis face à la fin des mots clés exacts. Même s'il est toujours possible de choisir un mot clé sur lequel se positionner, il est difficile de prévoir quel terme recherché par l'internaute fera apparaître l'annonce. Il s'avère de plus que les mots clés exacts généraient les meilleurs taux de conversion. L'annonceur se verra ainsi contraint de payer plus sans être sûr que ses investissements soient rentabilisés. Néanmoins, les annonceurs ne souhaitant pas perdre du temps à sélectionner différentes options sur Adwords seront certainement les plus ravis par cette nouvelle. Ils auront en effet la possibilité de se positionner sans trop d'efforts.

Faut-il cibler les formes plurielles et les mots clés contenant des fautes d'orthographe ?

Quelle que soit la raison, il est probable qu'un annonceur ne souhaite pas cibler les variantes de ses mots clés. L'une des raisons les plus connues est sans doute le risque de voir une version de mot clé au pluriel ou une autre variante faire mieux ou moins bien que le véritable terme ciblé. Dans certains cas, il s'avère toutefois que ce changement peut offrir de réels avantages. Un annonceur peut par exemple utiliser une version négative du mot clé exact pour empêcher certains résultats de remonter. De plus, il faut savoir que si une différence de résultats notable est observée entre la version pluriel et singulier d'un mot clé, l'outil Bid Manager de Google ajustera automatiquement les enchères de sorte que l'annonceur ne reçoive plus les requêtes indésirables.

Pourquoi Google supprime-t-il les mots et expressions clés exacts ?

Google a annoncé la fin des mots clés exacts comme une possibilité d'obtenir plus de clics pertinents. Pour une variante de mots clés ou un terme proche, l'annonceur améliore en effet sa visibilité sur Adwords. On est cependant en droit de douter des bonnes intentions de la firme en sachant que l'outil représente une grande part de ses revenus et que 80 % de la publicité sur les moteurs de recherche se fait sur son propre moteur. En attendant les changements qui vont se produire, les annonceurs ne pourront ainsi que revoir leur stratégie de Search Engine Marketing et suivre les évolutions de Google.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire