Vous cherchez quelque chose ?

Authorship : comment expliquer le retrait des vignettes d'auteurs par Google ?


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 30 Août 2017 à 13:49

Google a supprimé récemment les photos d'auteurs du rich snippet Authorship dans les résultats de recherches. Ce changement majeur surprend logiquement le monde du SEO.

Le monde du SEO a été surpris par l'annonce de John Mueller, Webmaster et Responsable d'analyse tendancielle chez Google Zurich, concernant la suppression par Google de tous les photos et profils Google + des auteurs dans les résultats de recherche, aussi bien sur les mobiles que sur les terminaux fixes.

Google supprime les photos d'auteurs dans les SERP

Nombre d'observateurs et d'utilisateurs ne semblent pas comprendre les raisons à l'origine de cette décision. Ceux qui ont utilisé personnellement Google Authorship se demandent également quelles seraient les répercussions de ce changement sur le futur du programme Authorship et d'un éventuel classement des résultats en fonction de l'auteur.

Le projet Authorship de Google étant un vaste programme utilisé, étudié et massivement adopté par le monde du SEO depuis 2011, ces questions méritent d'être éludées. Une analyse détaillée des explications de Google et de la réalité du terrain permet d'obtenir quelques réponses plus ou moins viables.

Ce que Google dit : L'annonce officielle du changement dans l'Authorship a été faite uniquement par John Mueller sur sa page Google +. Ci-dessous la traduction de ce post :

Nous avons réalisé beaucoup de travail pour assainir l'apparence visuelle de nos résultats de recherche, en recherchant notamment une meilleure expérience mobile et un design plus cohérent pour tous les terminaux. En marge de cet investissement, nous avons simplifié la manière dont l'Authorship apparaît sur les SERP pour les mobiles et les terminaux fixes, en supprimant la photo de profil et le profil [Google +, ndlr]. Nos expérimentations ont montré que les taux de clics n'ont quasiment pas changé avec ce design allégé, comparé à la version précédente

Cette déclaration révèle en premier lieu que John Mueller justifie ce changement par une amélioration de l'expérience utilisateur. Cette explication semble tenir la route, surtout connaissant la nouvelle stratégie de Google privilégiant la navigation mobile. Cette politique est basée sur la perspective selon laquelle les appareils mobiles constitueront, sans nul doute, les principaux moyens d'accès internet de demain, surpassant largement les ordinateurs et autres terminaux fixes.

La stratégie mobile de Google repose en outre sur l'idée selon laquelle les sites devraient dorénavant adopter des interfaces au design compatible à la fois aux mobiles et aux terminaux fixes. En raisonnant ainsi, la firme de Mountain View espère mettre fin aux pratiques des concepteurs, qui imaginent des designs différents pour les applications mobiles et les sites destinés aux PC et autres ordinateurs. Ce choix s'avère aussi stratégique, surtout pour le SEO : Google croît que les recherches sur mobiles dépasseront probablement les requêtes depuis les terminaux fixes avant la fin de l'année 2014.

Une autre interprétation possible concerne les fameux tests menés par Google. On peut raisonnablement supposer que le moteur de recherche a procédé à des expériences, en affichant uniquement le nom de l'auteur. Google aurait par la suite mesuré le comportement des internautes et en aurait déduit que les utilisateurs sur mobiles comme sur les terminaux fixes semblent plus satisfaits lorsque les photos d'auteurs ne sont pas publiées dans l'Authorship.

Cette supposition est en tout cas appuyée par les nombreuses remarques d'auteurs, qui ont vu l'Authorship – et les photos avec – disparaître pendant quelques heures en mai dernier. En faisant le lien entre l'annonce officielle de John Mueller, on peut déduire que ces disparitions sont loin d'être le fruit de simples bugs et dysfonctionnements, mais résultent en réalité d'un processus d'évaluation à grande échelle de la suppression des photos d'auteurs dans les SERP, changement désormais effectif sur le moteur de recherche.

Ce que le Taux de clic dit : Pendant longtemps, l'Authorship a été présenté comme un dispositif permettant d'augmenter significativement le CTR des pages qui l'utilise.

Cette argumentation est en outre appuyée par nombre d'études oculométriques, soulignant que les yeux des internautes s'intéressent avant tout aux résultats présentant la photo de l'auteur, même s'ils se trouvent en bas de page dans les pages de recherches. Au regard de ces analyses, la logique veut que ces pages qui attirent visuellement doivent avoir plus de chances d'être cliquées et donc lues par les internautes. Certains sites se vantent d'ailleurs d'enregistrer des taux de clics de 30 à 150 % plus élevés sur les pages implémentées de l'Authorship.

Ces rapports rendent donc surprenante la déclaration de John Mueller, selon laquelle les tests de Google montrent « que les taux de clics n'ont quasiment pas changé avec ce design allégé, comparé à la version précédente ». Pourquoi Mueller évoquerait-il un fait aussi contradictoire avec les préceptes abondamment reconnus par la communauté SEO ? Même si cette déclaration paraît illogique, quelques explications permettent d'y voir plus clair :

  • Il se peut que John Mueller parle avant tout des données rassemblées à travers tous les résultats avec Authorship parmi toutes les requêtes sur Google. Dans ce cas, effet d'échelle oblige, les augmentations notables de taux de clics – qui restent malgré tout des cas rares – sont insignifiantes comparées aux variations globales du CTR après suppression des photos d'auteurs.
  • A noter également que Mueller ne se réfère pas spécifiquement au taux de clic sur les résultats de recherche avec Authorship, dans sa déclaration. Il évoque uniquement la comparaison entre le profil du CTR avec le « nouveau design allégé » et la « précédente version ». Il est donc fort possible qu'il fasse référence à l'ensemble des taux de clics sur les SERP de ces deux échantillons, et non pas uniquement du CTR des résultats avec Authorship. Autrement dit, Google n'aperçoit aucun bouleversement majeur des comportements de clics sur l'ensemble des recherches réalisées avec les deux affichages des résultats.
  • Aussi, il est possible que John Mueller fait référence aux taux de clics observés sur les PC et les mobiles combinés. Il n'est pas à exclure que le CTR pour les pages avec l'Authorship reste peu élevé sur les mobiles. Ainsi, si les testeurs indépendants ont basé leur évaluation uniquement ou en majorité sur les terminaux fixes, leurs conclusions sont de fait logiquement différentes de celles de Google.

Enfin, force est de constater que les bonds de « 30% à 150% » vantés ici et là ont été recensés sur l'ensemble des résultats incluant tous les rich snippet, et non sur les résultats utilisant uniquement le snippet d'Authorship. Dès lors, personne, ou presque, ne connait à quel point le rich snippet Authorship booste les taux de clics des pages, à moins qu'il n'apporte strictement rien en terme de CTR au final.
L'Authorship a-t-il atteint sa phase de maturation ? Dans un commentaire posté avec l'annonce de la suppression des photos, Mueller réaffirme que le changement s'explique avant tout par des considérations liées à l'interface utilisateur.

« ... cela concerne vraiment l'interface utilisateur s'affichant lors des recherches. Nous nous efforçons d'améliorer en permanence la Recherche Google : nous avons procédé à plus de 890 mises à jour, sur la seule année 2013. Nous avons décidé que cette nouvelle apparence fonctionne mieux, en particulier sur les mobiles. »

Cette affirmation n'exclut en rien les autres raisons à l'origine du changement de l'Authorship. Une transformation aussi importante affecte forcément plusieurs secteurs, pas seulement l'expérience utilisateur sur la Recherche Google.

Certains observateurs voient en tout cas dans ce geste de Google un signe indiquant que le projet Authorship s'apprête à franchir un nouveau pallier. L'historique récent du programme montre en effet des changements notables, laissant entrevoir les indices d'une possible évolution future d'Authorship. L'une des modifications les plus visibles intervient notamment en décembre 2013, lorsque Google commence à trier les pages s'affichant avec l'Authorship dans les SERPs. Seules les photos des auteurs les plus réputés sont ainsi présentées, au détriment des autres auteurs moins connus, dont le snippet Authorship se limite à un simple nom... comme pour tous les résultats actuellement.

Cette sélection entamée fin 2013 paraît donc comme un indice prouvant la capacité de Google à détecter les auteurs les plus fiables dans leur secteur. En supprimant les photos pour TOUS les auteurs, Google semble préparer le terrain en vue de mettre en avant les auteurs les plus respectés – identifiés suite à l'expérimentation de décembre 2013 —, grâce à un programme d'identification et de classement d'auteurs plus abouti.

La suppression des photos d'auteur ne signifie en aucun cas la fin du programme Google Authorship, ni l'aboutissement du projet à long terme du moteur de recherche visant à intégrer la renommée de l'auteur parmi les critères de classement dans les SERPs.

Les créateurs de contenus peuvent toujours lier leur compte Google + et leur nom à leurs contenus, où qu'ils soient publiés sur le web. Leurs signatures apparaîtront toujours dans les résultats de recherche, même si leur photo et leur profil Google + ne seront plus affichés. Il est également fort peu probable que Google abandonne de sitôt sa politique consistant à mettre en valeur les auteurs de renom, et donc offrir aux internautes des contenus de qualité et dignes de confiance.

Matt Cutts lui-même, lors de la récente Conférence Advanced SMX à Seattle, ne cache pas son soutien et son enthousiasme quant à la poursuite d'un projet permettant aux auteurs connus d'être toujours visibles, même si leurs contenus sont publiés sur des sites mal classés dans les Pagerank.

L'implémentation d'Authorship sur un site ne restera pas ainsi vaine. L'utilisation de ce rich snippet présente toujours un certain nombre d'avantages, dont le plus important est de gagner en réputation auprès de Google – et des internautes –, et se préparer ainsi à la concrétisation de l'Author Rank, ce projet si cher à la firme de Moutain View.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Sur le même sujet

Ajouter un commentaire