Vous cherchez quelque chose ?

Achat/vente de nom de domaine : est-ce que c'est rentable ?


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 30 Août 2017 à 13:38

Acheter un nom de domaine à petit prix pour le revendre cher séduit de plus en plus d'internautes. Difficile pourtant d'affirmer si cette activité est réellement rentable.

Achat/vente de nom de domaine : est-ce que c'est rentable Vente de nom de domaine : de quoi s'agit-il ?

Si la vente de nom de domaine est une activité discrète, elle n'en est pas moins connue des internautes. Ils sont d'ailleurs nombreux à se laisser séduire par la facilité de gagner de l'argent sans qualification particulière. Les seules exigences à la pratique de l'activité sont en effet une connaissance du marché et une bonne capacité d'analyse. La vente de nom de domaine pourrait se résumer à :

  • Repérer des noms de domaine susceptibles d'intéresser les marques ou professionnels ;
  • Les optimiser pour augmenter leur valeur ;
  • Les vendre pour en tirer un maximum de bénéfices.

En apparence, il semble difficile de croire que cette activité puisse être rentable. Pourtant, lorsqu'on sait que certains noms de domaine se sont vendus à plusieurs milliers de dollars, on ne peut que se poser des questions quant à la démarche à suivre. Pour exemple, les noms de domaine Vodka.com et eShow.com se sont vendus à plus de 3 millions de dollars sur le net. Le nom de domaine pizza.com a quant à lui été vendu 2,6 millions de dollars.

On se rend compte jusque-là que ces noms de domaines sont des cas rares et qu'il va être difficile de trouver des termes aussi génériques. Le processus de vente de nom de domaine prend toutefois en compte cette particularité puisqu'au lieu de chercher les noms de domaine qui rapporteront le plus d'argent, il consiste plutôt à acheter le maximum de noms qui rapporteront de l'argent à coup sûr. En d'autres termes, il est conseillé de privilégier la quantité pour rentabiliser l'opération.

Avant de se lancer, il faut avant tout savoir que les sites dont le nom de domaine est composé de mots clés sont naturellement mieux référencés que les autres. Pour la requête Vodka, le site Vodka.com remontera par exemple inévitablement en tête des résultats. Il en est de même pour pizza.com avec la requête pizza.

Plus un mot clé est recherché, plus il a de chance de se vendre cher en tant que nom de domaine. Il faut ainsi commencer par trouver les mots clés les plus recherchés par les internautes, soit à l'aide des outils analytiques soit à l'aide d'Adwords. L'outil d'annonces de Google semble toutefois être le plus efficace puisqu'il donne un rapide aperçu des mots clés les plus chers, et donc les plus tapés par les internautes sur le moteur. Une fois cette étape réalisée, il suffit de vérifier si le nom de domaine correspondant au mot clé choisi est encore disponible. Si c'est le cas, il est recommandé de privilégier les noms de domaines en .com, car ils se vendent beaucoup plus chers que les autres.

Optimiser les sites web avant la vente

Lorsque les noms de domaine ont été choisis et que les sites ont été créés, il faut passer à l'étape suivante : l'optimisation. Cette étape est la plus longue puisqu'elle peut prendre des semaines, voire des mois. Cependant, il faut savoir que plus un site est visible dans les pages de résultats de recherche, plus il a de chances de se vendre à prix intéressant. Un site vendu précipitamment ne rapporte aucun bénéfice et ne représente au final qu'une perte de temps et de ressources. Mieux vaut prendre son temps afin de proposer un produit de qualité et en obtenir un bon prix que de vendre à la première occasion et le regretter par la suite.

Une fois le site créé, il faut travailler son référencement pour le rendre visible dans les pages de résultats de recherche et les annuaires. L'objectif est de le faire apparaître dans les deux premières pages de Google, autrement il est certain de ne générer aucun trafic. Les différentes études effectuées sur le mode de recherche des internautes révèlent en effet que 80 % d'entre eux ne vont jamais au-delà des deux premières pages de résultats affichées.

En plus du positionnement, il est également important de privilégier l'expérience utilisateur pour espérer générer du trafic. La navigation doit ainsi être intuitive, le chargement des pages doit se faire rapidement et de manière fluide, le site doit être adapté à une navigation mobile, etc. Un site responsive design présente généralement toutes ces particularités. Il n'empêche qu'il doit être optimisé pour améliorer sa pertinence aux yeux des moteurs de recherche et des internautes. Enfin, la qualité du contenu est également une priorité. Un site informatif et apportant une réelle valeur ajoutée aux visiteurs est certain de voir son positionnement croître dans les SERP. Proposer du contenu pertinent est d'ailleurs le meilleur moyen de passer outre les pénalités de Google Penguin.

D'autre part, il faut savoir que le nombre croissant de sites web ainsi que l'évolution des habitudes de navigation ont modifié les moeurs des internautes. Ces derniers ne se contentent plus de chercher une information et de passer à la page suivante : ils sont de plus en plus exigeants sur le côté visuel des pages, sur la fluidité des animations ainsi que la vitesse de chargement d'une page. De nombreuses études révèlent d'ailleurs qu'un internaute attend une ouverture de page durant moins de 40s. Au-delà, il consultera un autre site et ne reviendra que rarement sur le premier. Il est donc devenu important de privilégier l'expérience de navigation pour être certain d'attirer les internautes.

Pour savoir si la campagne d'optimisation a réussi et si le site web génère du trafic, il suffit de consulter les statistiques disponibles dans les outils Google. Ces informations ne sont toutefois accessibles que sur les pages professionnelles, mais si un prestataire se charge de la gestion du site, il est possible de lui demander ces statistiques. Le trafic web doit par ailleurs croître à mesure que le processus d'optimisation avance. Dans le cas contraire, il suffit de suivre les mêmes étapes que précédemment pour optimiser le site. Le recours à un professionnel peut être nécessaire si le site ne parvient pas à se hisser en tête des résultats de recherche. S'il n'est pas bien référencé, il est fort probable qu'il ne se vende pas aussi bien qu'espéré. C'est d'ailleurs pourquoi l'étape de l'optimisation peut prendre plusieurs semaines comme il a été dit plus haut.

Le processus de vente

Sedo.fr est la référence en termes d'achat et de vente de nom de domaine. Son fonctionnement est relativement simple puisqu'il suffit de quelques clics pour gagner de l'argent. Actuellement, le site révèle que le coût moyen d'un nom de domaine en .com va de 2 100 à 2 300 dollars. En vendant une dizaine de noms de domaine, il est ainsi possible de rentabiliser ses efforts. Les prix peuvent évidemment grimper rapidement en fonction des noms de domaine proposés : plus ils sont rares, plus leur coût est élevé. À noter par ailleurs que la vente de nom de domaine s'apparente à un investissement à long terme. Si on s'applique, les bénéfices seront assurément importants. Dans le cas contraire, il est certain que l'activité ne sera pas rentable. Les personnes à la recherche de gains rapides se décourageront d'ailleurs rapidement.

Si un vendeur arrive à vendre un nom de domaine par jour ou par semaine, il s'assure un gain mensuel confortable. L'objectif est de réaliser un maximum de ventes, mais bien qu'il soit difficile de se lancer dans ce type d'activité, on assimile rapidement son fonctionnement au fil des achats et des ventes. Au final, il s'avère que vendre un nom de domaine est particulièrement rentable si on prend le temps de travailler les sites créés et si on investit du temps et des ressources pour améliorer leur positionnement dans les pages de résultats. En revanche, si on vend aussi vite qu'on achète, les bénéfices réalisés seront faibles. Cette vérité s'applique d'ailleurs à toutes les possibilités de gains offertes par Internet : si on prend le temps de construire et d'améliorer les outils mis à disposition, il est plus facile de les revendre plus cher à l'avenir. Toutefois, si on rechigne à investir et développer son activité, il sera certainement difficile d'obtenir un retour gagnant.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Sur le même sujet

Ajouter un commentaire