Vous cherchez quelque chose ?

Google+ est encore à la traîne


Google+ était censé concurrencer Facebook. Il n'a semble-t-il jamais trouvé son public et, trois ans après son lancement, il est encore à la traîne face aux autres médias sociaux. Google envisagerait ainsi de le supprimer de ses services.

 Larry Page continue néanmoins d'affirmer que Google+ restera actifLancé il y a près de 3 ans, Google+ était la réponse de Google à la suprématie de Facebook. Trois ans après, il est difficile d'affirmer que les deux réseaux sociaux sont en réelle concurrence. Facebook domine en effet Internet avec son nombre conséquent d'utilisateurs, sa quantité importante de contenus partagés sur le net ainsi que sa part de trafic web non négligeable. Google+ présente de son côté un faible taux de partage de contenu et peine à attirer les marques et entreprises sur son réseau. De plus, si le réseau social de Google affirme détenir 540 millions d'utilisateurs, il semble qu'il en est tout autre dans la réalité.

Lorsqu'un internaute utilise l'un des services Google – YouTube, Gmail, Maps, ou autres –, un compte Google+ est en effet créé automatiquement à son nom. Une grande partie des comptes revendiqués par Google+ ne sont de ce fait pas créés par les utilisateurs. Le New York Times parle même de 50% de comptes créés de cette manière, soit un nombre d'utilisateurs actifs très éloigné de celui revendiqué par Facebook. En octobre 2013, Re/code a toutefois annoncé que Google+ comptait 300 millions d'utilisateurs actifs. Forrester a révélé dans le même temps que seuls 22% des internautes connectés étaient des adultes.

Google+ va-t-il disparaître ?

Il y a quelques semaines, Vic Gundotra, vice-président des activités sociales, a quitté la direction de Google+. TechCrunch a quant à lui annoncé que Google envisageait déjà une réorganisation des activités de son réseau social. Les 1 200 personnes travaillant sur Google+ pourraient ainsi être affectées aux services de tchat vidéo, de messagerie instantanée et de stockage de photos. Si on ne sait pas encore ce qu'il va advenir de Google+, il s'avère que Google continue à développer et améliorer les services qui attirent encore les internautes. Outre l'outil de stockage de photos, Hangouts est également concerné par ce projet puisqu'il se présente comme concurrent potentiel de Skype.

La disparition de Google+ semble imminente lorsqu'on sait que les développeurs indépendants travaillant sur Google+ ont été orientés vers d'autres services et qu'aucune mention de Google+ n'a été faite dans la conférence annuelle pour les développeurs I/O. Larry Page continue néanmoins d'affirmer que Google+ restera actif et que l'arrêté définitif du réseau social n'est pas envisagé. Si celui-ci venait à disparaître, il semble toutefois que ce soit les professionnels qui l'utilisent qui le regretteront le plus. Google+ a en effet fortement contribué à l'amélioration de la visibilité dans les pages de résultats de recherche.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire

Commentaires (2)

  • Martin Dufresne
    Martin Dufresne

    Je ne pense pas que Google cherche désespérement à concurencer FaceBook. Les deux réseaux ne semble pas viser le même genre d'utilisateur. Si Facebook se veux un réseau généraliste, Google+ se présente d'avantage comme un réseau "professionnel et spécifique". Le fait de ne pas avoir une masse d'utilisateurs conséquente face à Facebook n'est pas en soit un drame. Si Google décidait de fermer son réseau, je crois que cela leur nuirait plus qu'autre chose. Dans un futur proche, La firme de Moutain View devrait se concentrer à développer de nouveaux outils pour son réseau plutôt que de vouloir à tout pris devenir le réseau des réseaux comme semble le souhaiter bon nombre d'analyste.

    juil 14, 2014