Vous cherchez quelque chose ?

Google : comment éviter qu'une pénalité ne suive un site ?


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 11 Juillet 2014 à 14:11

Sur Google Webmaster Help, John Mueller a récemment répondu à un webmaster sur la manière d'éviter la pénalité à vie. Face à un grave problème de webspam, il lui recommande ainsi de créer un nouveau site plutôt que de chercher à sortir des pénalités.

En cas de sévères pénalités, John Mueller recommande la création d'un nouveau site

Google : comment éviter qu'une pénalité ne suive un siteComment sortir d'une pénalité Google lorsque celle-ci est particulièrement sévère ? C'est en quelque sorte la question qu'un webmaster s'est posée sur le Google Webmaster Help. L'ensemble des sites qu'il administre a en effet été victime d'une sévère pénalité et il lui paraît difficile d'en sortir même en effectuant un nettoyage. John Mueller lui apporte alors quelques éléments de réponse. En premier lieu, il lui recommande de supprimer les contenus traitant de la même thématique et d'éviter l'insertion de liens entre ses différents sites puisque Google considère ce type de pratiques comme du SEO Black Hat. Il ajoute ensuite qu'en cas de pénalités graves, il est préférable de créer de nouveaux sites plutôt que d'essayer de nettoyer ceux tombés sous le coup d'une sanction.

Si elle paraît difficile à prendre, cette décision semble être le seul moyen de sortir des pénalités dans la mesure où le nouveau site sera conforme aux guidelines de Google et que son contenu sera réellement pertinent. Il ne s'agit cependant pas de refaire les mêmes erreurs ou de reprendre les mêmes problèmes que ceux déjà reprochés, mais plutôt de repartir sur de nouvelles bases. La durée du nettoyage pourrait en effet prendre un temps fou d'autant plus qu'il n'est pas sûr que le site pénalisé retrouve son positionnement et son trafic d'avant la pénalité. Évidemment, si le site principal tombe sous le coup d'une sanction, les autres sites sont également susceptibles d'être affectés. De même, si ces derniers sont victimes d'une pénalité, le site principal peut à son tour être affecté. John Mueller ne l'a par ailleurs pas précisé, mais il semble que Google soit en mesure de détecter les sites gérés par un même webmaster.

Éviter les redirections 301

Lorsqu'ils créent un nouveau site, les webmasters procèdent généralement à la mise en place de redirections 301 pour renvoyer l'internaute vers une nouvelle URL. Ce nouveau site hérite alors de la visibilité ainsi que du trafic de l'ancien site, toutefois il tombe également sous le coup de ses pénalités. Les pénalités Google peuvent en effet se transmettre par l'intermédiaire des redirections puisque celles-ci réactivent les anciens liens déjà pénalisés. En d'autres termes, toutes les charges reprochées à l'ancien site passent vers le nouveau qui se voit à son tour sanctionné par le moteur. C'est d'ailleurs en quelque sorte le principe de la pénalité à vie puisqu'une sanction peut suivre un webmaster indéfiniment s'il ne procède pas au nettoyage de son site. Voilà donc un élément qui controverser l'article suivant... ou pas.

John Mueller suggère ainsi de supprimer les liens du tableau de bord et d'attendre que les algorithmes prennent en compte les modifications apportées. Il affirme en effet que les changements peuvent mettre du temps à se produire puisque la prise en compte des corrections n'est pas immédiate. Lorsque des liens sont modifiés, les robots doivent effectuer un crawl avant de soumettre le site à une nouvelle indexation. Ce n'est qu'à ce moment que Google sait qu'une suppression, une modification ou un désaveu de liens a été effectué. Les nouvelles informations passent alors par un long processus avant d'être à nouveau publiées comme données de recherche, cependant cette démarche peut prendre quelques jours. Dans tous les cas, il est conseillé d'éviter les redirections 301 ou du moins les vérifier avant leur mise en place.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire