Vous cherchez quelque chose ?

Les éditeurs allemands vont obliger Google à payer des taxes pour la diffusion de leurs contenus


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 26 Juin 2014 à 05:12

La bataille entre Google et les éditeurs allemands prend de l'ampleur. Les éditeurs viennent en effet de lancer des procédures judiciaires contre le moteur.

Google visé par une procédure judiciaire

Google visé par une procédure judiciaireLes éditeurs allemands viennent de lancer une procédure judiciaire à l'encontre de Google. Celle-ci devrait obliger le moteur à leur verser 11 % des revenus générés par la diffusion d'extraits de magazines ou de journaux. Google utilise en effet le contenu de divers sites de presse dans son outil Google News, et ce, de manière totalement gratuite. Les éditeurs allemands souhaitent ainsi faire valoir leurs droits quant à la propriété des extraits mis en ligne par le moteur.

L'année dernière, plusieurs entreprises avaient déjà réclamé les mêmes droits à Google. Les éditeurs français avaient alors rejoint l'initiative de leurs homologues allemands, mais la firme de Mountain View avait vite fait de brandir la menace du déréférencement. Le bras de fer ne cesse de s'amplifier avec le lancement d'une procédure judiciaire visant à rétablir la protection de la presse et à respecter les droits d'auteur. Google n'est cependant pas la seule cible des éditeurs, car Yahoo et Bing sont également concernés par l'affaire. En tant que moteur de recherche, ils diffusent en effet également des extraits de presse dans leurs outils.

Google en pleine controverse

Cette procédure judiciaire intervient à un moment où Google est en pleine controverse en Europe. Il y a quelque temps, le moteur était visé par des plaintes quant à l'utilisation des données personnelles des utilisateurs. La Cour de justice européenne l'avait également obligé à permettre le droit à l'oubli, soit la possibilité pour les internautes de demander la suppression de son index de toutes traces susceptibles de nuire à leur réputation en ligne. Aujourd'hui, c'est auprès des éditeurs allemands que la firme doit rendre des comptes.

Les éditeurs de journaux et de magazines accusent en effet Google de prélever des revenus publicitaires sur leurs contenus qui sont pourtant diffusés gratuitement. Google Actualités semble particulièrement visé, mais l'outil de recherche universelle est également concerné. Les éditeurs français et italiens se sont d'ores et déjà alliés aux médias allemands pour taxer le moteur. Les chiffres fournis par les éditeurs font état de 3 milliards de recettes publicitaires pour Google contre seulement 300 millions à partager entre les entreprises concernées.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire