Vous cherchez quelque chose ?

Droit à l'oubli : Bing suit les traces de Google


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 30 Août 2017 à 08:54

Après Google et son formulaire de prise en compte du droit à l'oubli, Bing prévoit également de proposer une solution similaire pour ses utilisateurs.

Qu'est-ce que le droit à l'oubli ?

Droit à l'oubli : Bing suit les traces de GoogleLe droit à l'oubli permet aux internautes de demander la disparition de contenus susceptibles de leur porter atteinte sur les moteurs de recherche. Les liens concernés n'apparaissent plus dans les pages de résultats de recherche, mais ne sont pas pour autant supprimés de leur serveur. Les demandes de suppression nécessitent toutefois une justification étant donné qu'il s'agit plus d'un droit pondéré que d'un droit systématique. Concrètement, le préjudice doit donc être prouvé au même titre que le caractère inapproprié des informations personnelles. Google, particulièrement visé par cette nouvelle mesure de la Cour de justice européenne, propose d'ores et déjà un formulaire destiné aux personnes désireuses de bénéficier de ce droit. Le moteur de recherche numéro un au monde répond ainsi positivement à la requête qui a été faite quant au droit des internautes à se prémunir de liens préjudiciables. Il n'est cependant pas le seul concerné par l'application du droit à l'oubli puisque tous les moteurs de recherche devraient également prendre des mesures similaires.

Bing suit les traces de Google

Après Google, Bing souhaite également permettre à ses utilisateurs de bénéficier du droit à l'oubli. Le moteur de recherche de Microsoft a en effet révélé aux internautes européens qu'il travaillait à l'intégration d'un formulaire de demande de suppression de contenu dans ses outils. La fonctionnalité devrait bientôt être opérationnelle bien que le moteur affirme que sa mise en place prendra du temps. Google a reçu près de 12 000 demandes de suppression au cours de la première journée de lancement du dispositif. Chaque requête nécessitant toutefois un traitement au cas par cas, il est difficile d'obtenir un résultat dans un bref délai. Bing semble toutefois conscient des problématiques liées à la mise en place du droit à l'oubli puisque l'annonce qu'il a récemment faite confirme sa volonté à respecter la décision de la Cour de justice de l'Union européenne.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Sur le même sujet

Ajouter un commentaire