Vous cherchez quelque chose ?

Liens nofollow : quelle valeur pour le référencement ?


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 30 Août 2017 à 08:52

L'utilisation des liens nofollow dans le cadre d'une stratégie de référencement semble inconcevable. Quelques pistes semblent cependant suggérer le contraire.

Liens Nofollow pour le SEOLa politique de Google concernant les liens nofollow

L'attribut nofollow a été créé afin de faciliter le travail des robots d'indexation. Il limite le crawl aux pages pertinentes et visibles par l'internaute, mais fournit également une indication quant aux liens devant être suivis ou pas. Les liens renvoyant vers des pages peu utiles au référencement peuvent par exemple être ignorés : la valeur nofollow de l'attribut rel est donc affichée dans la balise Meta de la page. Les liens nofollow ne sont généralement pas suivis par Google et ne transmettent ni PageRank ni texte d'ancrage. Ils sont donc inutiles en termes de référencement pur. Toutefois, les moteurs de recherche ne gèrent pas le nofollow de la même manière et il est possible que les pages invisibles sur Google soient bien positionnées sur d'autres moteurs.

Selon Matt Cutts, les liens nofollow n'influencent le positionnement d'un site que s'il est utilisé abondamment. C'est notamment le cas des commentaires de blogs pouvant être considérés en tant que spam par l'équipe qualité de Google. Dans ce cas, le risque d'une pénalité manuelle et d'une perte de ranking est important. Le moteur suggère ainsi de limiter l'usage de ces liens au strict minimum. Les liens nofollow peuvent par exemple être utilisés dans le cas de contenus non fiables ou lorsqu'il est impossible de garantir la qualité des informations présentes sur une page. Il en est de même des liens payants changés en nofollow afin d'éviter leur incidence sur les résultats de recherche. Enfin, ces liens peuvent également être utilisés sur les liens de type « Se connecter » ou « S'inscrire », étant donné que les robots ne peuvent ni se connecter ni s'inscrire à un site.

L'utilisation des liens nofollow

En référencement, les liens nofollow possèdent divers usages. On les retrouve notamment dans les campagnes de liens sponsorisés où ils renvoient vers d'autres pages et contenus. Il faut cependant noter qu'ils n'apportent aucun PageRank, toutefois ils redirigent l'internaute vers une information complémentaire et souvent plus pertinente. Google peut dans ce cas considérer les deux contenus comme dignes d'intérêt et améliorer leur positionnement. Si les liens payés ne sont cependant pas en nofollow, ils vont à l'encontre des recommandations du moteur de recherche et sont susceptibles de sanctions. On se rappelle d'ailleurs Interflora qui offrait un bouquet de fleurs à ses clients blogueurs en échange de liens : le site a naturellement été pénalisé jusqu'à ce qu'il revoit sa stratégie de netlinking.

Vient ensuite l'usage des liens nofollow dans les contenus d'utilisateurs. Ces derniers n'hésitant généralement pas à poster des liens dans leurs commentaires, il est important de mettre en place une modération efficace. À défaut, il est probable que ces liens envoient un signal négatif à Google qui y verra certainement une tentative de tromper son algorithme. La modération se résumera ainsi à supprimer les liens de mauvaise qualité et à changer le reste en nofollow. Évidemment, il est possible d'en garder certains en dofollow. L'utilisation des liens nofollow s'impose également pour les infographies, vidéos ou images utilisées pour enrichir une page. Il est en effet plus facile de contrôler les contenus affichés en agissant de la sorte puisque si le fichier vient à être remplacé ou supprimé, il n'aura aucune conséquence sur le site.

Les liens nofollow apportent du trafic et de la pertinence

S'ils n'ont pas de valeur en termes de référencement, les liens nofollow génèrent néanmoins du trafic. L'internaute a en effet la possibilité de les suivre, qu'ils soient nofollow ou non. Le site cible bénéficie alors d'une quantité non négligeable de visiteurs puisqu'il s'accapare une partie du trafic de la page où est inséré le lien. En générant du trafic, les liens nofollow augmentent l'éventualité qu'une page soit partagée et donc mieux positionnée. Le nofollow peut en outre être utilisé comme un lien classique en guise de complément d'information. Un blogueur souhaitant mentionner un contenu de mauvaise qualité peut ainsi orienter les internautes vers ledit contenu à l'aide d'un lien. Pour ne pas lui donner de la valeur dans les pages de résultats de recherche, il va toutefois changer son lien en nofollow.

Google considère alors le nofollow comme un élément pertinent même s'il ne le prend pas en compte dans le calcul du PageRank. La pertinence du site est d'autant plus renforcée étant donné que le moteur de recherche privilégie les sites proposant une information à forte valeur ajoutée aux internautes. D'autre part, il est possible que le texte d'ancre utilisé pour insérer le lien ait aussi une valeur aux yeux de Google, comme c'est déjà le cas pour les mots-clés par exemple. Les autres moteurs de recherche considèrent d'ailleurs les textes d'ancres dans la mesure du PageRank et Google semble progressivement évoluer dans la même direction. Ainsi, si les liens dofollow sont à privilégier pour un meilleur positionnement dans les pages de résultats, ceux nofollow contribuent également à la valeur d'un site.

Utiliser les liens nofollow en linkbuilding

L'utilisation des liens nofollow en linkbuilding est sujette à débat. Les référenceurs ainsi que les éditeurs de sites web sont en effet divisés quant à la nécessité de ces liens dans ce type de stratégie. Pour rappel, un bon linkbuilding ne se crée pas étant donné que Google insiste sur le côté naturel de la carte de liens de chaque site. Il doit être le résultat des actions d'internautes qui partagent un contenu pertinent, informatif et à forte valeur ajoutée. Le ranking de Google repose d'ailleurs en grande partie sur le linkbuilding : plus un site aura de liens, plus il sera bien positionné dans les pages de résultats de recherche du moteur.

Le nofollow n'apporte toutefois aucun poids aux contenus et autres pages. Son utilisation est donc inutile puisqu'il n'est pas pris en compte par les robots d'indexation de Google. On remarque toutefois que les liens nofollow apparaissent dans les outils pour webmasters du moteur de recherche et qu'ils sont donc plus ou moins considérés. Il est cependant impossible d'évaluer jusqu'à quel point ils sont pris en compte, mais il est certain que leur utilisation est possible dans une campagne de référencement ou dans une stratégie de linkbuilding. Ainsi, si leur poids est encore difficilement mesurable, il n'en est pas pour autant inexistant.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Sur le même sujet

Ajouter un commentaire