Vous cherchez quelque chose ?

Le SEO est-il voué à disparaître ?


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 30 Août 2017 à 08:47

En perte de vitesse depuis quelques années, le SEO commence semble-t-il à perdre de l'importance.

Entre l'apparition de nouvelles pratiques web ainsi que l'évolution des mœurs des internautes, le référencement naturel tend à être délaissé au profit d'une autre expérience utilisateur.

Chute des résultats organiques dans les SERP

Si le référencement naturel a toujours été utilisé dans le cadre d'une stratégie de visibilité et de positionnement dans les pages de résultats, on se rend compte désormais qu'il a longtemps été sujet à une interprétation erronée. Les contenus créés ne sont pas destinés aux moteurs de recherche ou à leur robot d'indexation : ils sont bel et bien créés à destination des internautes recherchant une information pertinente. Dans une moindre mesure, on se rend cependant compte que cette fausse idée du SEO a permis l'apparition de sites clairs, intelligibles et visant un objectif qualité particulier. En termes de contenu, le référencement a néanmoins présenté d'énormes lacunes souvent apparues sous forme de résultats de faible qualité, mais particulièrement optimisés pour les moteurs.

Avec l'évolution du web et des moyens de communication, il s'avère toutefois que le SEO est en train de perdre de son intérêt. Il suffit d'effectuer une recherche sur Google pour s'en rendre compte : moins de 20 % des résultats affichés correspondent réellement à des résultats organiques. Le SEO traditionnel ne serait ainsi plus aussi rentable qu'il y a quelques années comme nous le définissions dans le guide du référencement. Pour les professionnels et les personnes souhaitant améliorer leur visibilité sur le net, son utilisation n'aurait visiblement que peu d'intérêt. Le Social Media Optimization tend à prendre la place du Search Engine Optimization, tandis que les médias sociaux prennent de plus en plus d'ampleur dans la vie des internautes. Si l'optimisation pour les moteurs de recherche a longtemps été l'objectif des référenceurs, les utilisateurs deviennent désormais le centre d'intérêt du web et de ses contenus.

Émergence du Social Media OptimizationÉmergence du Social Media Optimization

Si le référencement naturel a longtemps fait partie du vocabulaire des référenceurs, le référencement social tend progressivement à le remplacer dans le giron des professionnels. Ces derniers sont nombreux à présager une place croissante du Social Media Optimization (SMO) dans les stratégies de visibilité et d'e-réputation. Google avait d'ailleurs initié le mouvement en proposant Google+ et Search Plus Your World il y a quelque temps. Le moteur de recherche commençait alors à considérer les réseaux sociaux et à les privilégier dans ses résultats. Difficile d'affirmer si l'arrivée de Google+ l'a aidé à évoluer, mais force est de constater que le référencement actuel est devenu de plus en plus social.

Bientôt, Google pourrait ainsi ne plus avoir besoin de ses robots d'indexation tandis que les autres moteurs de recherche devraient naturellement suivre sa trace. Avec le SMO, c'est en effet l'internaute qui réalise tout le travail : découverte des contenus, classement des sites, évaluation de la pertinence, etc. L'utilisateur devient ainsi acteur du référencement et décide du positionnement des contenus. Le Graph Api de Facebook est d'ailleurs la meilleure représentation de ce qu'un internaute peut faire en termes de classement de contenus. Il s'avère cependant que la plateforme de Mark Zuckerberg n'exploite pas encore cette ressource à son potentiel maximal, mais il est clair que ce sera le cas dans un avenir proche.

Les sites se tournent progressivement vers les réseaux sociaux

Le nombre de sites Internet n'a jamais cessé de croître depuis près d'une vingtaine d'années. On en recense actuellement plus de 340 millions composés en grande partie de pages personnelles, de pages d'entreprise et de blogs. Dans les prochaines années, il se peut toutefois que cette tendance à la hausse prenne fin et que le nombre de sites web commence à décroître. L'apparition des réseaux sociaux ainsi que la montée en puissance de Google devraient en effet contribuer à faire évoluer Internet. Des géants tels que Facebook et la firme de Mountain View centraliseront ainsi bientôt tous les contenus actuellement présents sur le net. Là encore, une requête sur les moteurs de recherche suffit à faire apparaître des vidéos, des notations, des profils de réseaux sociaux ou encore des cartes au détriment du site classique.

Si de nombreuses entreprises disposent par ailleurs de leur propre site en ligne, on remarque que la plupart d'entre elles décident de se tourner progressivement vers les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, Viadeo, etc. tendent ainsi à devenir les nouveaux supports de la présence professionnelle sur le net. D'autres plateformes offrant un large panel de possibilités sont également adoptées par les entreprises. Celles-ci sont d'ailleurs déjà optimisées pour une visibilité optimale dans le cadre d'un référencement social. Créer un site Internet se révèle ainsi peu évident dans la plupart des cas. Enfin, il faut noter que l'essor de la navigation mobile a poussé la plupart des internautes à se connecter depuis une application et non depuis un site Internet. Des applications pour smartphones apparaissent d'ailleurs presque tous les jours depuis longtemps.

Les flux et notifications

Depuis la vulgarisation des réseaux sociaux et l'usage intensif des agrégateurs de flux RSS, le surf sur le net a été délaissé. L'internaute ne consulte plus le web à la recherche d'informations. Il attend que ce soit elles qui viennent à lui, soit par l'intermédiaire des flux, soit grâce aux notifications Facebook, Twitter ou autres. Sans effectuer la moindre requête, il est ainsi possible d'obtenir des heures de lecture grâce aux nombreux services mis à disposition de l'utilisateur. Parmi ceux-ci, on peut entre autres citer Google Current, Summify ou Paper.li. On se rend compte dans ce cas que le référencement naturel a largement perdu de son intérêt tant la viralité ainsi que l'intérêt du contenu sont devenus plus importants.

Depuis 2009, l'individualisation des résultats de recherche n'a d'ailleurs fait que renforcer l'idée selon laquelle le SEO est arrivé en bout de course. Quels que soient les efforts entrepris par les référenceurs, seuls les résultats conformes au profil de l'utilisateur sont affichés dans les SERP. La personnalisation des résultats n'a ainsi fait que croître au cours des années. La langue de recherche, la localisation de la requête, le type de terminal utilisé, l'historique de navigation, l'actualité ou encore l'écosystème lié au compte utilisateur sont entre autres les facteurs pris en compte. Au final, il est facile de comprendre que l'importance du SEO s'est amoindrie au fil des années. Ce ne sont plus les contenus arrivés en tête des résultats de recherche qui gagnent du trafic, mais plutôt ceux qui intéressent les internautes.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Sur le même sujet

Ajouter un commentaire