Vous cherchez quelque chose ?

Morale de l'histoire de MyBlogGuest.com


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 30 Mai 2014 à 15:39

La plateforme de guest blogging MyBlogGuest a été pénalisée par Google il y a quelques semaines. Une nouvelle publiée pour « mettre en garde » tous les apprentis guest bloggeurs mais qui représente un sévère tacle pour Ann Smarty, la fondatrice de MBG.

Une pénalisation infondée ? Matt Cutts VS Ann Smarty

Matt Cutts VS Ann SmartyLa sanction infligée à la plateforme myblogguest.com par Google inquiète de plus en plus les consultants en SEO et les webmasters. Dirigée par Matt Cutts, l'équipe Search Quality de Google a exclu récemment ce réseau de guest blogging des SERPs du Roi du web. Pourtant, le guest blogging est une stratégie intéressante en référencement naturel. Non seulement il permet d'améliorer la notoriété d'un site et éventuellement son référencement, mais il contribue aussi à l'amélioration de la qualité rédactionnelle. Selon les dires de Matt Cutts, le guest blogging est très problématique dans la mesure où les rapports entre « certains articles » rédigés par les bloggeurs invités avec le blog concerné sont infimes. Il a également précisé sur twitter et dans ses interviews que la présence des liens artificiels et de textes d'ancrage sont suroptimisés pour booster le référencement d'un site. Ce seraient donc les raisons de cette pénalité.

Ann Smarty, fondatrice du site myguestblog.com, de son côté a régi sur twitter face à cette décision « exagérée » prise par l'équipe de Google. Elle a affirmé que sa plateforme n'est pas destinée à l’achat ni à la vente de liens. C'est une communauté comme les autres pour échanger des connaissances à travers divers articles de qualité. Au début, MBG était destiné aux grands auteurs, mais depuis quelques années il est devenu un réseau accessible au grand public. De nombreux spammeurs ont donc profité de cette occasion pour booster leur référencement. Aux yeux de Google, MBG fait du spam.

Mises en garde

La lutte contre le spam est un défi continu pour l'équipe Search Quality de Google. Matt Cutts est prêt à tout pour expulser les « Black Hat » dans les SERPs de Big Brother. Il avait lancé plusieurs mises en garde aux pratiquants du guest blogging en leur proposant les bonnes pratiques pour éviter d'éventuelles sanctions. En octobre et en décembre 2013, Matt a expliqué en vidéo que cette pratique doit se faire d'une manière naturelle. Toute suroptimisation et/ou mauvaise intention pourrait ainsi causer des problèmes aux guest bloggeurs. Autrement dit, le guest blogging ne devra jamais être réalisé pour manipuler les SERPs et profiter des backlinks. Cette pratique est également interdite dans les guidelines de Google pour les webmasters.

Certaines plateformes de guest blogging ne respectent pas ces consignes selon encore les dires de Matt Cutts. Il est donc nécessaire d'établir des sanctions plus ou moins sévères pour les pratiquants du guest blogging qui enfreignent les consignes de Google. Récemment, l'équipe Search Quality de Google a constaté que certains webmasters abusent du guest blogging pour booster le référencement de leurs sites. Selon Matt Cutts, ils proposent sur leurs blogs des articles, souvent payant pour les rédacteurs, servant à générer des liens pointant vers les sites de ces derniers. Pourtant, il est clair que payer pour du PageRank est une technique de référencement interdite et dangereuse. Ces affirmations ne datent que depuis janvier dernier. On voit encore une fois que Matt Cutts ne recule devant rien. Il avait déjà abordé ce sujet en 2012 par le biais de vidéos, puis lors d'une interview au Stone Temple.

Opération Google « coup de poing »

Opération Google « coup de poing » La pratique du guest blogging est une source de spamming pour Google. En mars dernier, Matt Cutts a annoncé qu'un vaste réseau de guest blogging a été pénalisé mais aucun nom n'avait été révélé. Depuis, la nouvelle a intrigué pas mal de webmasters ainsi que de consultants en SEO. Quelques jours plus tard, on apprenait que le grand réseau de guest blogging Myblogguest dirigé par Ann Smarty a fait l'objet d'une sévère sanction de la part de Google. Après sa publication sur twitter, la nouvelle s'est rapidement répandue. Il est désormais certain que le Roi du web peut frapper à tout moment et n'importe quel site. Cette pénalisation pourra donc avoir des impacts sur chaque blog du réseau Myblogguest ayant publié des articles avec des liens, et que chaque site recevant des liens depuis ces blogs sera aussi la prochaine cible de Big Brother. Le nombre de sites concernés est très étendu.

Par ailleurs, les sanctions encourues ne sont pas encore bien définies. Ce qui est sûr c'est que Google les supprimera de son moteur de recherche. Pour parvenir à ses fins, l'équipe Search Quality de Google a effectué des pénalisations manuelles. Pour le cas du site myblogguest.com, la punition est assez sévère puisqu'il est désormais impossible de le trouver dans les SERPs de Google. Comme si cela ne suffisait pas à Big Brother, sept réseaux de liens japonais viennent d'être pénalisés selon une nouvelle publiée sur twitter. Et comme d'habitude, leur nom reste aussi un mystère.

Morale de l'histoire

Un site qui n'apparaît pas sur le moteur de recherche de Google est un mauvais signe pour les consultants en SEO ainsi que les webmasters. Concernant le réseau Myblogguest, Ann Smarty n'a pas l'intention de baisser les bras. Il y a quelques mois, Matt Cutts a invité les webmasters à faire des liens en attribut NoFollow dans les guest blogging tout en mettant l'accent sur la valeur de l'utilisateur et le contenu du blog pour éviter les sanctions. Ann Smarty est contre cette consigne et répond sur twitter que ce genre de pression ne sert à rien et qu'elle n'a pas besoin de Google pour promouvoir son site. Une décision qui a mis en péril son site et probablement les sites de ses guest bloggeurs.

Matt Cutts rappelle aux webmasters que faire du guest blogging n'est pas interdit à condition qu'il soit de qualité et naturel. Les guest bloggeurs pourront ainsi inviter des bloggeurs de thématique identique sur leurs sites tout en évitant d'insérer trop de liens. Bref, Matt Cutts et son équipe essaient de faire comprendre au monde entier que Big Brother est le « Roi » et c'est lui qui mène la danse !


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire