Vous cherchez quelque chose ?

Sandbox Google : astuces pour l'éviter


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 28 Mai 2014 à 11:28

Jusqu'en 2004, l'existence ainsi que l'utilité de la Sandbox demeuraient inconnues.

Jusqu'en 2004, l'existence ainsi que l'utilité de la Sandbox demeuraient inconnues. Les éditeurs de site web ont dû attendre l'explication de Matt Cutts pour comprendre son fonctionnement : les nouveaux sites y sont gardés jusqu'à l'obtention d'une réputation de qualité ou de liens de confiance. Les avis des internautes divergent cependant sur la réalité ou non de l'effet Sandbox.

La Sandbox en référencement

En référencement, la Sandbox désigne l'endroit où Google envoie les sites web nouvellement indexés sur la Toile. Ceux-ci y restent généralement plusieurs semaines, voire plusieurs mois, jusqu'à ce qu'ils obtiennent suffisamment de liens de confiance pour en sortir. Le moteur les déplace alors vers les positions conformes à leur pertinence. L'effet Sandbox freine le positionnement des sites jeunes ou sur-optimisés sur les mots clés très concurrentiels. En plus des nouveaux sites, ceux présentant un Netlinking artificiel ou une répétition abusive de mots clés sont également concernés. Il s'avère toutefois que les sites anciens sont également susceptibles d'être affectés dans que l'on sache réellement pourquoi. Dans le cas des sites web récents, Google assimile l'effet Sandbox à une période d'essai durant laquelle les nouveaux contenus doivent faire leur preuve en obtenant une réputation de qualité sous forme de liens ou de signaux sociaux.

Les mots clés concurrentiels.

Pour Google, un mot clé concurrentiel est un mot clé ayant plus de valeur qu'un autre. Il se distingue par le nombre de résultats qu'il génère en termes de recherche, mais également par ses résultats sur certains critères. Un mot clé concurrentiel possède ainsi un volume de recherche plus important, est présent dans plusieurs annonces Adwords et possède un prix au clic plus élevé dans les enchères. Par exemple, le terme « référencement » est concurrentiel, car il est présent dans plus de 20 millions de résultats, est recherché par 12 100 internautes chaque mois et coûte 4,04 euros par clic. De même, le terme « création site internet » est présent dans 190 millions de résultats, est recherché par 6 600 internautes chaque mois et coûte 4,96 euros par clic.

Lutter contre les spammeurs

Les nouveaux sites se positionnant sur une expression clé concurrentielle, quel que soit le nombre de liens de confiance, sont naturellement envoyés dans la Sandbox par Google. Si le moteur de recherche a mis en place cet outil, c'est dans le but de prévenir le positionnement rapide des spammeurs dans les résultats de recherche. La question de sa légitimité ou non reste toutefois sujette à débat, car les sites propres essayant d'obtenir un bon positionnement sont également pénalisés. Ceux-ci rentabilisent difficilement leurs investissements et ne peuvent dans ce cas assurer leur retour sur investissement. Toutefois, sachant à quel point les spammeurs aiment manipuler l'algorithme de Google à l'aide de contenus à faible valeur ajoutée, l'arrivée de la Sandbox apparaît comme une cure de nettoyage dans les pages de résultats.

Astuces pour éviter la Sandbox

Plusieurs recommandations sont proposées par les éditeurs de sites web afin d'éviter la Sandbox. En premier lieu, il est recommandé d'éviter un nombre de liens trop important, notamment si leur texte est identique, quitte à les désavouer. Il en est de même pour les liens entrants en provenance de sites traitant de thématiques non pertinentes. L'idéal est d'obtenir des liens en faible quantité en provenance de sites de référence traitant du même thème. De manière générale, les ruptures à l'intérieur du site sont également à éviter. Il s'agit entre autres des mots clés répétitifs, des liens en provenance de sites d'un même hébergeur ou encore de plusieurs liens simultanés. Enfin, il est recommandé de réaliser son référencement de manière progressive afin d'être bien vu par Google et éviter la Sandbox.

Sandbox : comment s'en sortir ?

Comment sortir de la sandboxGoogle étant le premier moteur de recherche sur Internet, être pénalisé dans la Sandbox revient à perdre une importante part de trafic web. À défaut d'attendre, il est toutefois possible d'accélérer sa sortie du bac à sable. Un site pénalisé doit adopter un netlinking naturel et faire en sorte d'être le plus naturel possible. En d'autres termes, il ne doit pas acquérir trop de liens en peu de temps. Les liens qu'il obtient doivent en outre provenir de sites web à fort PageRank. La qualité du contenu doit également être privilégiée tandis que toutes techniques apparentées à du spamdexing sont à éviter. Google apprécie par ailleurs les sites indépendants disposant de différentes sources de trafic. Il est ainsi recommandé de générer du trafic auprès des autres moteurs de recherche, des réseaux sociaux, des sites partenaires, des annuaires, etc. En cas de force majeure, la création d'un nouveau nom de domaine permet de continuer son activité normalement. Attention toutefois à suivre les recommandations citées plus haut.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire