Vous cherchez quelque chose ?

Publicité sur Facebook : gare aux faux « like »


Cet article a été revu et mis à jour la dernière fois le 14 Mai 2014 à 02:38

Depuis ces derniers temps, les campagnes publicitaires sur Facebook, issues des faux « like », ravivent la polémique et sont pointées du doigt par de nombreuses personnes. Elles sont efficaces pour augmenter la visibilité d'une entreprise.

Click Jacking sur Facebook« Click jacking » : fonctionnement des faux « like »

Le sujet des faux « like » sur Facebook a suscité l'intérêt d'une masse d'adhérents du réseau social mondial. Cette pratique se traduit par l'activation de liens cachés par simple clic sur les contenus de certains sites par le biais du « click jacking » ; cela à l'insu de l'utilisateur. Ce procédé permet à tout internaute du monde entier de cliquer sur un « j'aime » sur la page Facebook de l'un de ses amis sans que ce dernier ne s'en aperçoive. Il en est de même pour les entreprises et les produits et/ou services qu'elles proposent. Une pratique à la limite du licite.

Les faux « like » et leurs limites

De nombreuses personnes se demandent si ce procédé publicitaire est autorisé par la loi. La réponse est non. Les conditions générales de Facebook excluent toute compagne publicitaire découlant d'un faux lien. D'ailleurs, le code de la consommation et le code pénal sanctionnent les publicités trompeuses, impliquant jusqu'à l'usurpation d'identité. À noter que tous les faux « like » ne sont pas interdits : les « like » peuvent être achetés légalement par des entreprises spécialisées. Ainsi, il est préférable de se méfier des profils inconnus pour ne pas subir de nuisance sur son profil organique.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire