Vous cherchez quelque chose ?

Réussir un communiqué de presse : les erreurs à éviter


Communiquer avec les médias est une démarche qui nécessite le respect ainsi que le suivi de certaines règles. Si la démarche est simple, il est important d'éviter les erreurs suivantes.

Négliger la force d'un communiqué de presse dans le cadre d'une campagne de Link Building

Réussir un communiqué de presseLes communiqués de presse contribuent au renforcement d'une campagne de Link Building. Les liens créés par les journalistes qui reçoivent les CP sont en effet naturels puisqu'ils proviennent d'articles localisés sur un site indépendant. Ils possèdent donc une valeur SEO, notamment aux yeux des moteurs de recherche. Il en est de même pour les liens mis en place par les blogueurs, experts, écrivains ou simples internautes ayant lu les articles. Le communiqué de presse joue ainsi un rôle important dans l'élaboration d'une stratégie de renforcement de liens. Il doit donc être rédigé de manière à susciter l'intérêt du lecteur. En d'autres termes, un communiqué de presse réussi doit comprendre des informations répondant à des exigences de qualité et de pertinence.

Ne pas définir de sujet précis

Fournir un maximum de détails en un minimum de contenu est une pratique courante dans la rédaction d'un communiqué de presse. Ce genre de pratique permet de mettre en avant le client ainsi que ses activités. Toutefois, en adoptant une telle démarche, il existe un risque plus ou moins important de se pénaliser soi-même. Un communiqué de presse doit en effet fournir une information claire et précise. Le lecteur doit pouvoir comprendre le sujet du CP dès les premières lignes. Un maximum d'informations peut nuire à la pertinence ainsi qu'à la qualité de l'article. Si le lecteur interprète difficilement les données en sa possession, il sera peu enclin à les partager autour de lui. Il est plutôt conseillé d'orienter le thème du communiqué de presse autour d'une seule information. Par ailleurs, un lien pointant vers une autre source d'information se révèle plus pertinent qu'un long texte.

Proposer un communiqué de presse sans réel intérêt

Cette mesure rejoint celle mentionnée précédemment. Un communiqué de presse doit fournir une information claire, mais également digne d'intérêt. Les professionnels sont cependant nombreux à proposer des nouvelles qui ne le sont pas réellement. Ils s'étonnent ensuite de leurs maigres résultats. En règle générale, un communiqué de presse doit inciter le journaliste à écrire un article. Il doit aussi inciter l'internaute à la lecture. Un professionnel est certain de proposer un contenu susceptible de fournir des résultats concrets s'il cherche à atteindre ces objectifs. Pour trouver des sujets intéressants, il lui suffit de consulter les sites de qualité oeuvrant dans son secteur d'activité. Ceux-ci peuvent être pris en tant que références et sources de contenus dignes d'intérêt. Si le communiqué de presse correspond à ces références, il peut être proposé aux internautes. Dans le cas contraire, il est conseillé d'en concevoir un nouveau qui réponde à ces critères.

Envoyer le CP à un maximum de journalistes

De manière générale, il est possible d'envoyer un CP à un nombre illimité de journalistes. Ce n'est pour autant pas une bonne idée. Il est en effet important de choisir avec soin les personnes destinées à recevoir le communiqué de presse. Cette démarche garantit l'impact de l'article ainsi que son efficacité. Les journalistes qui peuvent aider à atteindre cet objectif sont nombreux. Il s'agit par exemple des connaissances ayant déjà rédigé des articles à votre sujet. Ils connaissent certainement votre activité et savent la mettre en valeur. On peut également citer certains journalistes qui ne sont pas forcément des proches, mais qui ont une influence importante sur leur lectorat. Plutôt que de leur proposer un communiqué de presse semblable à celui des autres, l'idéal est d'adapter le contenu à leur style afin de les convaincre d'écrire sur vous. Enfin, on peut mentionner les journalistes grand public qui permettent de toucher un maximum de personnes.

Ne pas s'impliquer dans les différentes démarches

Le domaine des relations publiques regroupe souvent un nombre important de collaborateurs. Un client peut être en contact avec un consultant média. Ce dernier peut également travailler avec une entreprise tierce. Bref, ce genre de situation est souvent difficile à gérer puisqu'il génère des problèmes de communication dans la plupart des cas. Un échange difficile est susceptible de provoquer des problèmes. Il est donc nécessaire de s'impliquer dans les différents aspects de l'activité à réaliser. Dans le cadre d'un événement, le rôle d'un photographe ne se résume par exemple pas à effectuer des prises de vue. Il est important de s'assurer que celui-ci prenne compte de ce qu'on attend de lui. Une photo prise pour être publiée dans le journal local diffère en effet d'une autre prise pour être partagée sur les réseaux sociaux.

Ne pas structurer son communiqué de presse

En plus de fournir une information claire et précise, le communiqué de presse doit être structuré de sorte à inciter à la lecture. La règle de la pyramide inversée est ainsi appliquée : les informations les plus pertinentes sont proposées dans le titre et dans le premier paragraphe. Les détails sont fournis dans le reste de l'article. L'objectif est de saisir l'attention du lecteur dès les premières lignes. Acquérir la maîtrise de la rédaction prend évidemment du temps toutefois, il est possible d'arriver à un résultat concret à force de pratique. Cette méthodologie garantit un impact optimal auprès des journalistes qui se chargeront alors de proposer des articles conformes à vos attentes.

Ne pas communiquer avec le journaliste

Les professionnels ont tendance à s'arrêter au stade du communiqué de presse lorsqu'ils souhaitent partager une information. Ils ne disposent cependant d'aucunes garanties concernant la publication ou non de leur CP. Ainsi, on peut convier un millier de journalistes à un communiqué de presse sans pour autant obtenir les résultats souhaités. Le secret entre publication et échec se trouve dans le suivi du journaliste. Un journaliste oeuvrant au sein d'un site de qualité peut par exemple être convié à un fact checker après la séance. Il est important à ce stade de lui fournir des informations exactes, précises et pertinentes. La façon de communiquer avec le journaliste durant cet échange peut parfaitement l'influencer à écrire un article en votre faveur. Par ailleurs, il est possible que le fact checker soit réutilisé dans le cadre d'une nouvelle situation. Les questions et réponses ayant déjà été rédigées, il est plus facile de se mettre en valeur aux yeux des autres journalistes. Cette démarche permet d'éviter certaines questions délicates couramment posées dans le cadre d'un CP.

Ne pas réaliser de suivi

La réalisation d'un suivi se révèle souvent indispensable après le communiqué de presse. Bien que les journalistes n'apprécient généralement pas qu'on insiste de la sorte, cette démarche est importante. Il est d'ailleurs de notoriété publique qu'un suivi se révèle inévitable après ce genre d'échange. Il suffit en effet que les journalistes délaissent l'information qui leur a été confiée pour que le plan de communication soit voué à l'échec. En tant que professionnel, vous vous devez de ce fait de réaliser un suivi efficace afin d'être certain d'atteindre vos objectifs. À noter que l'arrogance n'a pas sa place dans cette situation. Une mauvaise impression auprès des journalistes peut en effet provoquer le contraire de l'effet recherché. Il est donc conseillé de se montrer sous son meilleur profil et de rester poli malgré les contraintes de réussite. Au final, il est possible que les journalistes décident de proposer la meilleure interprétation possible de ce qui leur est présenté.

Fournir trop de travail au journaliste

L'emploi du temps d'un journaliste est souvent contraignant. Il travaille généralement sous pression et il lui arrive de ne pouvoir consacrer que peu de temps à chacune de ses activités. Il est ainsi conseillé de faire en sorte d'alléger autant que possible son travail. Comme dit plus haut, fournir un communiqué de presse clair, précis et pertinent est de ce fait relativement important. Le journaliste ne doit pas avoir à effectuer d'importantes recherches avant de comprendre le thème du CP. L'essentiel doit être disponible directement dans le contenu. Les éventuels liens insérés dans le communiqué ne sont utilisés qu'en complément d'information. En d'autres termes, si le contenu qui lui est proposé est digne d'intérêt et rapidement exploitable, les possibilités pour qu'il soit rapidement publié sont importantes.

Ne pas rechercher de liens éditoriaux

Les liens éditoriaux sont des éléments importants dans le domaine de la relation publique. Ils sont d'autant plus importants dans la mesure où ils proviennent de sites possédant une forte influence.

Dans la plupart des cas, l'acquisition de ce type de liens dépend surtout du bon vouloir des journalistes. On remarque en effet qu'un lien éditorial peut être proposé sur un contenu et pas sur un autre semblable dans le même site. Bien qu'il n'existe pas de règles définies et claires sur les moyens permettant d'acquérir des liens éditoriaux, il est toujours possible de faire en sorte de les obtenir à travers un communiqué de presse réussi et bien structuré.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire