Vous cherchez quelque chose ?

Travaillez son référencement : pratique à faire et à ne pas faire


Travailler son positionnement, améliorer son PageRank, optimiser son contenu ou encore rechercher des mots clés intéressants, voilà à quoi pourrait se résumer le référencement.

Toutefois, si la plupart des spécialistes SEO savent répondre aux exigences des moteurs de recherche, il semble important de faire un rapide survol des pratiques à faire et à ne pas faire.

Se positionner sur Google ?

Google génère près des ¾ des recherches effectuées sur le web. Il se présente comme le premier moteur de recherche au monde. Être positionné sur Google semble donc une évidence pour une visibilité optimale. À cette fin, il est tentant de penser qu'il est indispensable de soumettre son site au moteur de recherche. La réalité est cependant tout autre puisqu'il s'avère que le moteur ne fonctionne pas de cette manière. Il n'est en effet pas nécessaire de soumettre son site à Google pour être visible dans les pages de résultats. Les Googlebot peuvent le détecter dès qu'il est en ligne. Ces petits robots crawlent le web en permanence afin de trouver les nouveaux contenus. Ainsi, il est plutôt recommandé de rendre certains contenus inaccessibles et de mettre en avant ceux que l'on considère comme pertinents.

Le fichier robots.txt sera utilisé afin de concentrer l'attention des bots sur un contenu susceptible d'influencer le référencement d'un site. Être bien positionné n'est cependant pas la finalité du SEO. Un important trafic web se révèle en effet inutile si le taux de conversion ne suit pas. Ainsi, il est important d'optimiser son contenu en conséquence : personnalisation des résultats, signature à travers l'Authorship, etc. En procédant de la sorte, les taux de clics et de partage sont plus importants. Ce type de méthode est d'ailleurs privilégié par Google pour obtenir des liens naturels. La qualité ainsi que la pertinence du contenu doivent ainsi être les principaux critères de positionnement adoptés par les professionnels.

L'importance des liens

Les liens occupent une place importante dans le référencement. On sait par ailleurs que Google s'en sert principalement comme critère de classement dans ses pages de résultats. S'il est facile d'obtenir un maximum de liens avec un budget dédié, il est recommandé de ne pas procéder de la sorte. Google est en effet capable de reconnaître un lien naturel d'un autre qui ne l'est pas. Les sanctions du moteur de recherche risquent ainsi de tomber et de pénaliser fortement le positionnement d'un site.

Dans certains cas, la pénalité peut aller jusqu'à la suppression définitive du site de l'index de Google. Autrement dit, celui-ci n'apparaîtra plus dans les pages de résultats. Plutôt que passer son temps à payer pour avoir des liens, il est donc recommandé de proposer du contenu qui réponde à des exigences de qualité et de pertinence.

Google a d'ailleurs affirmé plus d'une fois que l'usage de paid links pour améliorer son référencement était une pratique interdite. Il n'a toutefois pas fourni de plus amples détails sur cette règle. Ainsi, qu'il s'agisse de liens obtenus moyennant une somme d'argent, de liens fournis en échange de service ou encore de liens échangés entre sites de même thématiques, Google est libre de décider de ce qui est autorisé ou non. L'idéal dans ce cas reste donc de miser un maximum sur la qualité du contenu proposé à l'internaute. La valeur de plus en plus importante que prend la pertinence des informations témoigne d'ailleurs de la démarche à suivre en référencement.

Les balises meta description et les réseaux sociaux

Les balises meta description ont longtemps occupé une place importante dans la stratégie SEO de nombreux sites. Pour rappel, ce type de balises est utilisé pour donner un aperçu du contenu d'une page. Il s'agit de la partie visible d'un site dans les résultats de recherche Google. Les balises meta description sont ainsi essentiellement utilisées dans le but d'inciter l'internaute à consulter un site. Bien qu'elles soient essentielles au trafic web, les balises ne sont pas utilisées par le moteur en tant que facteur de positionnement. L'insertion de mots clés ou de liens entre celles-ci n'a de ce fait aucun impact sur le référencement. Les balises meta description ne doivent pour autant pas être négligées. Elles contribuent en effet à améliorer le trafic web d'une page, car un internaute sera plus enclin à consulter un site si le contenu qui lui est proposé est susceptible de l'intéresser.

Pour ce qui est des réseaux sociaux, on se rappelle que Matt Cutts avait affirmé il y a quelque temps qu'être présent au sein de ces médias n'avait aucun impact sur le référencement. Cependant, depuis que Google+ a pris de l'ampleur, il semble que le moteur de recherche ait changé d'avis vis-à-vis des réseaux sociaux. On remarque par ailleurs qu'il existe une interaction croissante entre ces derniers et le référencement. Les médias sociaux permettent en effet un partage plus facile des divers contenus présentés sur le web. Ils offrent également un taux de visibilité plus important. Parmi les différents réseaux sociaux, celui de Google arrive évidemment en tête des médias les plus importants. Il offre en outre la possibilité d'améliorer son positionnement en insérant son profil auteur au sein des contenus proposés.

Ce qu'il faut savoir sur les mots clés

Les mots clés ne se résument pas à des termes répétés tout au long d'un contenu. Par exemple, les titres doivent essentiellement être proposés de manière à susciter l'intérêt de l'internaute. Ce dernier doit avoir envie de cliquer sur le lien renvoyant vers le site. De manière générale, le titre doit être composé de termes donnant un aperçu de ce que le visiteur découvrira. La principale règle à respecter en référencement consiste d'ailleurs à créer du contenu à destination de l'internaute et non du moteur de recherche. Ainsi, la suroptimisation est inutile : il n'est pas nécessaire d'insérer un maximum de mots clés dans un paragraphe de quelques lignes.

L'idéal serait plutôt de faciliter la lecture et de faire en sorte que les expressions clés soient présentes de manière naturelle dans le contenu. D'un autre côté, il est important de noter qu'il n'existe pas de densité de mots clés définie. Leur quantité n'a en effet aucune influence sur le positionnement. Les mots clés occupent toutefois une place importante dans une stratégie de référencement. Leur diversité ainsi que leur présence au sein d'un contenu doit pouvoir faciliter la correspondance avec le maximum d'occurrences. Les mots clés et leurs variations doivent se trouver dans le titre, dans les headlines, dans l'URL ainsi que dans le contenu.

Optimiser sa page d'accueil

La page d'accueil est la première partie visible d'un site. Elle représente une porte d'entrée à destination des internautes. Elle doit donc fournir le maximum d'informations : présentation de son entreprise, activités, situation géographique, proposition et démarches à suivre. Il est recommandé de présenter cette partie du site sous une forme épurée, mais suffisamment claire. La simplicité doit être appliquée de sorte que le visiteur trouve ce qu'il recherche en quelques clics. L'idéal dans ce cas est de proposer une barre de tâches regroupant le maximum d'onglets sur une partie bien visible de la page. De même, il est recommandé de limiter le nombre de pages du site au strict nécessaire.
Les professionnels SEO pensent souvent à tort que le nombre de pages d'un site peut influer sur son positionnement.
Ils sont ainsi nombreux à miser sur l'indexation des différents contenus dans le but d'apporter une meilleure visibilité et du trafic qualifié. Il n'est cependant pas nécessaire de proposer plusieurs pages pour parvenir à cet objectif. Avec du contenu réduit, il est en effet possible d'optimiser son référencement et d'accroître son trafic web. De manière générale, il suffit de proposer du contenu répondant à des exigences de qualité et de pertinence. Il est ainsi possible de réussir son référencement avec un site de quelques pages dans la mesure où celui-ci répond à ces conditions.

Utiliser les microsites et domaines pour améliorer son référencement

Une autre pratique SEO qu'il est important d'éviter se résume à utiliser un domaine dans le but d'améliorer son référencement. Celui-ci est utilisé afin de pointer des liens vers son site et accroître sa visibilité. Certains spécialistes SEO ont même recours à des microsites de la même manière afin d'obtenir des résultats semblables. Il est toutefois important de rappeler que cette action s'apparente à du spamming aux yeux de Google. Ce dernier est en effet en mesure de savoir que le site « mère » ainsi que le domaine utilisé en tant que source de backlinks appartiennent à une même personne. De plus, tenter de modifier ses données d'enregistrement est également considéré comme du spamming. Les risques de sanctions sont importants dans ce genre de cas.

Concernant les microsites, il s'avère que leur utilisation peut se faire dans le cadre d'une opération marketing. Google tolère d'ailleurs ce type de pratiques. En revanche, il n'apprécie par le recours aux microsites dans le cadre d'une stratégie de liens. Il y a de ce fait également risques de sanctions dans une telle situation. Quelle que soit la stratégie SEO envisagée, il est ainsi toujours recommandé de respecter les règles imposées par le moteur de recherche : proposer du contenu répondant aux attentes des visiteurs. En d'autres termes, il est conseillé de créer du contenu de qualité, qui soit à la fois pertinent et informatif. Google n'a d'ailleurs jamais cessé d'encourager les webmasters ainsi que les professionnels SEO à emprunter cette voie.

Intérêt du SEO et Inbound Marketing

Google n'a jamais caché le fonctionnement de son algorithme de référencement. Il utilise le PageRank d'un site en tant qu'indicateur afin d'améliorer la visibilité ainsi que le positionnement de celui-ci dans les pages de résultats de recherche. Les backlinks collectés étant les principaux facteurs de classement utilisés par Google, les professionnels sont nombreux à les rechercher par tous les moyens. Il est par ailleurs faux de penser que le moteur n'est pas en mesure de repérer des liens pointés par de mauvais sites. Google a en effet la possibilité de déterminer la provenance d'un lien. Il est donc déconseillé de procéder à un échange abusif de liens. Le mieux est d'attendre les backlinks créés par les internautes.

On se rend ainsi compte à quel point la valeur du SEO a changé depuis quelque temps. S'il se résumait initialement à faire en sorte d'être présent dans les résultats de recherche, il consiste actuellement à proposer du contenu à destination du visiteur. Il ne suffit ainsi plus d'optimiser son site pour les moteurs, car il est désormais important de penser à l'internaute. Le but du référencement pourrait donc se résumer à le faire venir, à l'inciter à rester, mais également à lui donner envie de partager le contenu qu'il découvre. Le SEO et l'Inbound marketing sont ainsi liés de manière étroite. On s'aperçoit en effet rapidement que la première étape de l'Inbound marketing n'est autre que l'essence même du référencement : susciter l'intérêt de l'internaute.

Google+ : un outil de référencement accessible à tous

À l'origine, Google+ est proposé aux internautes comme un réseau social. Il fonctionne alors de la même manière que les autres médias sociaux que sont Facebook, Twitter ou LinkedIn. Son objectif est alors clairement d'être une plateforme destinée au partage de contenus entre utilisateurs. Google+ se base toutefois sur un système de cercles à travers lesquels on peut créer ses propres communautés et classer ses proches aussi facilement que sur Twitter. Le réseau social n'a toutefois pas rencontré le succès escompté par Google en raison de son fonctionnement relativement proche des autres médias déjà connus du grand public.

Pour séduire les utilisateurs, Google transforme alors son réseau social en outil de référencement. Plusieurs entreprises ont ainsi reçu des annonces orientées vers le référencement. En d'autres termes, Google promettait une meilleure visibilité dans ses pages de résultats aux entreprises qui utilisaient son nouvel outil. Le géant a de plus proposé le Rich Snippet afin de compléter son offre et faire de Google+ une solution définitivement destinée au SEO. Cette fonctionnalité permettait d'afficher sa photo de profil aux côtés de certaines requêtes. L'Author Rank est ensuite apparu et n'a fait que conforter les professionnels du référencement dans leur usage de Google+. Au final, il s'avère désormais que cet outil est essentiellement utilisé par les professionnels. Ces derniers s'en servent ainsi afin d'améliorer leur visibilité dans les SERPs et accroître par la même leur trafic web.


Si vous ne trouvez pas la chronique correspondante à votre recherche, c'est peut-être l'occasion de la rédiger ;-)

Proposer ma chronique

Aimez-vous cet article ?

Nos réseaux préférés

Ajouter un commentaire